8811 messages

Nombre d'articles et de messages postés depuis l'ouverture. Les articles et messages effacés sont aussi comptabilisés.

- 11839 commentaires

Nombre de commentaires et de hors-sujets postés depuis l'ouverture. Les commentaires et hors-sujets effacés sont aussi comptabilisés.

- 542900 visites

Nombre de visite unique par IP sur 24 heures d'interval.

Entrez dans le monde Avatar de James Cameron...

Communauté Avatar de James Cameron, avec Forum Avatar pour Fan

Inscription

Clique sur "Devenir membre" pour nous rejoindre. C'est gratuit et sans publicités.

Connexion

Pour te connecter, clique sur "Tsahaylu". Si tu ne te rappel plus de ton Password (Mot de passe), n'hésite pas à en recevoir un nouveau en utilisant le lien "Password oublié ?".

Devenir membre

Le formulaire doit être intégralement complété et le règlement lu pour espérer la protection d'Eywa.

Un email valide doit être au format "votre.identifiant.mail@serveur.ext". Par exemple haeresis@communaute-avatar.fr est un email valide.

:

Le symbole bleu représente le sexe masculin alors que le symbole rose représente le sexe féminin.

:

Une date valide doit être au format "jj/mm/aaaa". Par exemple 18/07/1988 est une date de naissance valide.

:

Et toi ? Es-tu avec la nature depuis toujours ou le film t'as t-il donné envie de retourner vers elle ?

: Avatar Na'vi

En cliquant sur ce bouton vous confirmez accepter le règlement et les condition d'utilisation du site.

Ton Password est celui que tu as reçus par email sauf si tu l'as changé sur le site dans ta fiche membre.

:

Cette option ne fonctionnera pas si votre navigateur vide automatiquement vos cookies à sa fermeture.

Retour à la connexion

Il manque le champ Né(e) le.

Le champ Né(e) le doit être au format jj/mm/yyyy.

Il manque le choix Sexe.

Il manque le choix Origine.

Il manque la réponse Anti-bot.

La réponse Anti-bot est mauvaise.

Le Password est incorrecte.

Tous les champs ne sont pas remplis.

Tu n'es plus autorisé(e) à te connecter.

...et poursuivez l'aventure au sein de la Communauté Avatar

Afficher la zone de connexion
Messages de Une rencontre bien-heureuse < Section RP < Communauté
Une rencontre bien-heureuse - 20 messages - Consulté 106 fois
par Vrrtep
#9185 - Une rencontre bien-heureuse - le 20 Avril 17 à 21h41
Pour éviter les doubles comptes intempestives, je créer dans ce compte, un seconde personnage.

Le temps est orageux d'après mes rapides observations du ciel nocturne de Pandora depuis la Base, de son heureux nom, Hell'Gates. La vie ici est passable, les femmes correctes et les odeurs de sueurs des hommes limites. Je supporte et je souffre silencieusement. La vie, est en réalité, et sincèrement, un vrai calvaire. Encore aujourd'hui, après 2 mois passé, je me demande ce qui m'a prit de postuler ici ? Je regrette amèrement mon choix, moi qui suis un excellent médecin, je suis condamnée à panser de petites blessures, ou à aider dans leurs recherches, les scientifiques du programme Avatar sur la conceptions et les variables du corps Na'vi.

Tout est déjà dit, approfondit, analysé, prouvé mais on réclame toujours ma présence dans c'est lieux infernaux, synonyme d'Enfers pour moi. Alors j'accepte, je me tais et je travail sans relâche. Ce soir est une exception, car avec deux scientifiques de renommés et 4 militaires pour notre sécurité, nous allons entreprendre un voyage dans l'épaisse et luxuriante foret de Pandora. C'est la première fois qu'on nous l'autorise, pour d'après mes acolytes, analyser les données de l'orage en approche et foutre le camps dès que les éclaires plasma envahirons le ciel. C'est une mission dangereuse et les risques d'accidents sont élevés. Voila le pourquoi de ma présence

Je suis une bouée de secours pour le "au cas ou".

Bon, je cesse de me plaindre, car meme si je déteste rester ici, je suis payée une fortune. Je m'en vais en direction de la salle de liaison, celle où nous nous connectons à nos Avatars. Dans les couloirs gris et terne, un militaire en repos me siffle. "Je rêve !" Pour toute réponse, je lui adresse mon majeur vernis de rouge. "Tient prend ça."

Ally, une technicienne experte en liaison des corps Humains aux corps Avatars, m'adresse un sourire chaleureux. Je l'aime bien. C'est une chic fille, type asiatique et élancée. Je le lui rend son sourire, en sautant dans mon caisson de liaison.

-Prete pour la sortie nocturne Ariana ? me demande t-elle

J'ai la boule au ventre. On a des chances d'y passer, si on ne part pas à temps. Je lui adresse une grimace.

-Pas vraiment Ally, mais bon... C'est pour la bonne cause, dis-je d'un ton mortellement ennuyé.

Je ferme les yeux, le caisson de referme sur moi. Je vide mon esprit, j'atteint mon Avatar. J'ai toujours cette impression d'avancer à vive allure, dans un étrange tunnel de couleurs puis...

Nous sommes déjà sur place, nos Avatars ont été transporté. Les militaires sont déjà là, aux augets, armes en mains, tournant autour du Samson, sur la Terre de Pandora et masques aux visages. Quatre paires d'yeux se tourne vers moi. Je suis la première à m’être connecté. Ils me reluquent, puis un baraqué s'avance, vers moi. Je ne le connais pas, mais il a l'air d’être le chef ici.

-Bonsoir ma belle, je suis le lieutenant O'connel, et je serai votre guide pour la nuit. Tu va me suivre, m'écouter et surtout me laisser faire si on a la moindre emmerdes. Comprit ?

Je détache ma ceinture, sans même lui répondre. J'ai vraiment autre chose à foutre de lui, comme, "au cas où" sauver des putains de vies humaines en cas d'orage magnétiques ou autre connerie du genre. Ah ! Voila ! Il m'a énervée. Les autres se réveilles à un à un et nous commençons notre "balade" dans la foret dangereusement magnifique.

- Connexion - Inscription
- pilote Avatar - Affinité Eywa : 25 - Niv. chasse : 6
par Tsuwokan
#9186 - Une rencontre bien-heureuse - le 20 Avril 17 à 22h03
Je n'en était qu'à la moitié de l'exploration du territoire du clan, m'assurant qu'aucun membre de la RDA ne vienne perturber le calme et la paix.
Une routine qui, pourtant, ne m'ennuyait jamais. je ne prenait jamais le même trajet et je tombais toujours sur quelque chose de nouveau, aussi simple soit-il.

Mais ce soir je sent que mon exploration va prendre une autre tournure. Alors que je saute d'arbre en arbre, armé de mon arc et de mon glaive, j’entends l'approche d'un Samson. A cet heure-ci?
Je me dirige dans la direction où le Samson s'est posé en prenant soin d'être le plus discret possible. au cas où ce soit la RDA qui prépare encore un de ses sale coups.

J'avais un avantage de nuit, étant un furtif de nature, l'obscurité et la bioluminescence allait m'offrir une plus grande diversité de cachette (les humains ayant tendance à ne plus savoir où prêter attention tant la luminosité des plantes est varié et traitre).

En à peine quelques minutes, je parviens à la zone d’atterrissage du Samson et vois un groupe de 4 militaire avec deux Avatars parmi eux. Je reste accroupit et ne bouge plus, attendant un peu le temps de connaître leurs intentions.
Dernière modification le 20 Avril 17 à 22h25 par Tsuwokan
- Connexion - Inscription
- pilote Avatar - Affinité Eywa : 171 - Niv. chasse : 30
par Vrrtep
#9187 - Une rencontre bien-heureuse - le 20 Avril 17 à 22h47
O'connel était vraiment un homme trapu, avec une épaisse barbe. Il me fusilla du regard pendant le temps où mes camarades Avatars prirent conscience de leurs mouvements. Cela ne prit que quelques secondes et enfin, le Scientifique Thompson s'avança dans la foret lumineuse et se tourna vers les quatre militaires, son collègue et moi même.

-Hé bien, nous allons commencer par observer les différentes étapes du cycle plasma et magnétiques grâce aux petits joujoux qui nous ont coûtés une petite fortune. Jacob, va donc les prendre.. Oui, ils sont quelque part dans le Samson.

J'attendais patiemment, adossée contre le métal froid du Samson. Je ne me sentais pas à l'aise, malgré la beauté de la foret. J'avais la vague sensation d’être observée, épiée. Immédiatement mon esprit se tourna vers les indigènes de cette foret. Je scrutais les arbres d'un rapide coup d’œil. Rien. Ce qui était parfaitement normal. Un orage allait avoir lieu et les bêtes se réfugiés tout bonnement. Les bras croisés sur ma poitrine, j'observais les 4 militaires d'un œil mauvais. L'avatar de Thompson avait les tempes vaguement grisonnante. C'était un ancien du programme Avatar. J'avais entendu dire qu'il connaissait la "fabuleuse" Grace Augustin.

Thompson commençais à déblatérer notre mission en long et en large, et les quatre mastodontes armés jusqu'aux dents commençaient à montrer des signes d'impatience. Jacob revint avec le matos aux allures de... à vrai dire sa n'avait ni queue ni tete. L'objet était tout de blanc, avec plusieurs écran si et là, pleins de boutons. C'était gros ce truc.

-Ah enfin Jacob ! J'ai cru que t'allais mettre une plombe... Ce diapositive nous permettra dans un premier temps de mesurer la fréquences des éclaires, mais aussi d'avoir une vision global des liens électromagnétique de la foret. En outre nous verrons l'intérieur des bêtes, des plantes, des arbres à 5 kilomètres à la ronde.

Et l'expédition commença. Chacun avait un joujou plus ou moins long et gros pour servir de balise. Chacun était répartit par groupe, O'connel avec moi, Jacob avec un certain Darryl, et Thompson avec Alec.Paul surveillait le Samson. Je marmonnais dans ma barbe des insanités. J'avançais dans la foret, O'connel sur mes talons.

-J'entend tout vous savez, dit il.

Je l'ignorais, marchais et marchais quand un bruit de tonnerre lointain me fit sursauter. O'connel rigola :

-C'est l'orage ma belle, hé vous êtes comment sous forme humaine ? J'ai un aperçut plutôt encourageant là.

Dégoutée, je posais la balise et tapais plusieurs fois sur l'écran tactile pour l'activé, sous les consignes que nous avait donné Thompson. Encore une fois, je me sentis vaguement observée... J'en frissonné.

-Allez, je suis sur que je vous tente un temps soit peu.., commença t-il.

-Vous voulez pas la fermer un temps soit peu mer-deu ! le coupais-je. Et faite votre boulot de garde du corps et surveillais les alentours.
- Connexion - Inscription
- pilote Avatar - Affinité Eywa : 25 - Niv. chasse : 6
par Tsuwokan
#9188 - Une rencontre bien-heureuse - le 20 Avril 17 à 23h02
Il n'a pas fallu bien longtemps pour savoir qu'il s'agissait de scientifique...il faut dire que l'un d'eux parlais à n'en plus pouvoir, ce qui me fit sourire sur le moment.
Je remarque que le deuxième marcheur de rêve, accoudée contre le samson, semble méfiante et prudente envers le environs. Je dois prendre des précautions avec elle, il ne faudrait pas qu'elle me repère et créée inutilement une panique général.

Je porte ensuite mon regard vers les quatre militaires. L'un d'entre eux, sûrement le plus gradé, ne cessait de faire des réflexion graveleux à n'en plus pouvoir...surtout envers la marcheuse de rêve.

Pendant qu'il préparaient leur expérience (j'ai eut beaucoup de mal à comprendre le fonctionnement de la machine qu'il utilise si ce n'est qu'elle porte sur l’énergie de Pandora) je commence à ramper vers la jeune Avatar et le soldat qui continu à proférer ses cochonneries.
Je suis presque à cinq mètre d'eux et ils ne m'ont toujours pas repérer...mais je reste prudent, ma main caressant la poignée de mon glaive.
- Connexion - Inscription
- pilote Avatar - Affinité Eywa : 171 - Niv. chasse : 30
par Vrrtep
#9189 - Une rencontre bien-heureuse - le 20 Avril 17 à 23h21
Désormais, nous n'entendions plus les autres, et le Samson était hors de vue. Nous avions peut être marché une centaines de mètres moi et O'connel. La machine s'éveilla, sifflant légèrement et le processus commença. "Vromm Vromm" Ce son ressemblait vaguement à celui des caissons de liaisons lorsqu'on les actionnaient. C'était trop glauque dans cette foret.

O'connel essaya deux ou trois tentatives :

-Roh aller ! Je suis sur que vous n’êtes pas si coincées, vous les scientifiques ? me demanda t-il tout en faisant une ronde répétitif.

Encore, je l'ignorais. Ma machine me montra enfin les environs d'une manières toutes inédites. Tout était verts, transparents et je le devinais, montrait les alentours. D'après Thompson, nous aurions chacun une vu des bêtes qui se cachent, de l'énergie électrique parcourant leurs corps. Alors que j'analysais la scène devant mes yeux, à l'abris de ceux d'Oconnel je... j'aperçut quelque chose d'étrange. L'image montrait l'énergie électrique de mon corps, celui du Lieutenant, de quelque bêtes aux alentours et enfin... quelqu'un. Je déterminais sa position à la notre et remarquais grâce à la vue d'ensemble, une silhouette Avatar. Je portais mon regard vers la droite, à quelques mètres, là où je pensais que ce trouvait l'Avatar.

-Où sont Thompson et Jacob ? demandais-je, en retournant su l'écran.
-Pas ici en tout cas. Plus loin en tout cas. Pourquoi ?
-Parce que j'ai l'impression que cette machine déconne...

Je tapais doucement dessus quand Thompson s'écria au loin :

-O'connel ! Ramenez-vous !

Le lieutenant se fit pas prié, courra sur deux mètres avant de se retourner vers moi :

-Vous bougez pas ! Je reviens.

Obéissante, je restais à ma place et scrutais les arbres, là où la silhouette se tenait légèrement immobile. Personne ne devrai se trouvait ici mais avec cette luminescence, mes yeux étaient engourdis, peu habitués à autant de nuances. Ils étaient habitués au gris de la base, pas à une foret brillante.
- Connexion - Inscription
- pilote Avatar - Affinité Eywa : 25 - Niv. chasse : 6
par Tsuwokan
#9190 - Une rencontre bien-heureuse - le 20 Avril 17 à 23h35
Décidément ce soldat me tappais sur les nerfs à vouloir insister avec ces réflexions. (et moi qui pensais avoir tout vu...).
Soudain je vit leur machine difforme vrombir, je m'étonnais presque qu'elle n'explose pas.

Ce n'est que lorsque la jeune avatar observa l'écran de l'appareil qu'elle tourna son regard dans ma direction...pile là où je me trouvais. Cet appareil devait surement pouvoir détecter les forme de vie par leur énergie, la mienne compris.
J'attendis qu'elle tourne son regard ailleurs pour changer de cachette, essayant au mieux de ne pas me faire repérer encore une fois.

Lorsque le soldat s'en alla, appelé ailleurs par l'autre scientifique, je prit le risque de me lever, le haut de mon corps dépassant les broussailles.

2videment la noirceur des lieux me camouflait encore légèrement. je me permit donc de saluer:
"Oel ngati kame"
- Connexion - Inscription
- pilote Avatar - Affinité Eywa : 171 - Niv. chasse : 30
par Vrrtep
#9191 - Une rencontre bien-heureuse - le 20 Avril 17 à 23h51
Immédiatement, lorsque enfin, le lieutenant s'éloigna, je me permis de souffler et tourner mon regard vers l'écran de contrôle. Merde ! La silhouette avait disparu ! Je tapais plusieurs fois sur l'écran, changeant les paramètres, qu'enfin je le repéré. Au même instant, une voix me fit sursauter. Je plaquais une main sur ma bouche pour étouffer mon cris. Que... qu'es ce qu'il à dit ? Owel...machin machin ?

Mon regard scruta l'endroit, où je le devinais trop tard, que se trouvait le Na'vi que l'appareil de Thompson avait détecté. Dans la pénombre, je ne vis que très légèrement ses traits. Ils semblait grand, beaucoup plus grand que moi. Ses épaules se détachés doucement de la noirceur. Malgré la luminescence, il avait trouvé un coin le camouflant.

Je me relevais, hésitante, les yeux rivés sur sa silhouette. Mon coeur battait la chamade.. Et s'il s'agissait d'un de c'est na'vi qui détestait les avatars ? Hésitante, et prudente, je formais dans ma tete une phrase cohérente avant de la formuler à haute voix :

-Vous devriez partir... Thompson et Jacob vont surement vous voir sur leurs appareils.. Et O'connel n'est pas un tendre, chuchotais-je, mon regard papillonnant là où avait disparu O'connel.

Je croisais les bras sur ma poitrine. Je ne connaissais pas Thompson, il pourrai tout aussi bien vendre la mèche. Et Jacob était depuis quelques années sont protégé. Informera t-il les soldats de la présence d'un autre individus ? J'avais déjà entendu parlé de scientifiques qui informaient les na'vi des agissements d'autres bases sur Pandora... Thompson avait ce profil là, mais rien n'était sur. J'allais rajouter, quand soudainement un grondement se fit entendre puis un éclaire si puissant et si dévastateur explosa a à peine quelques mètres de ma position, me projetant au sol. Mon oreille gauche siffla longuement, alors que je criais de surprise et de douleur. "Voila pourquoi Thompson a interpellé O'connel. L'orage silencieux et vicieux était déjà sur nous"
- Connexion - Inscription
- pilote Avatar - Affinité Eywa : 25 - Niv. chasse : 6
par Tsuwokan
#9192 - Une rencontre bien-heureuse - le 21 Avril 17 à 00h05
L'avatar sursauta à mes paroles avant de se tourner vers moi. apeurée comme elle l'était, elle n'avait visiblement rien d'une menace. je pu constaté par le mouvement de ses oreilles, qu'elle n'avait pas compris ma phrase de salutation navi.
après un petit moment d'hésitation à mon égard, elle me répondit:

-Vous devriez partir... Thompson et Jacob vont surement vous voir sur leurs appareils.. Et O'connel n'est pas un tendre.

Ainsi donc j'avais enfin des noms, ça allait m'aider pour les distinguer.
Soudain elle fit un vol plané alors qu'un orage commençais à venir.
Je ne connaissais pas cette jeune femme, mais ce n'était pas une raison pour ne pas aider.
J'accouru à elle et la tint par les épaules pour la tirer dans un coin à l'abris des éclairs. Moi qui avait eut droit à un temps équivalent il y a longtemps, j'avais appris à me trouver des abris.
Un fois à couvert, laissant cependant l'appareil ou il était, je verifiai si l'avatar n'était pas bléssé.

-Prenez votre temps, vous êtes surement un peu sonnée.
- Connexion - Inscription
- pilote Avatar - Affinité Eywa : 171 - Niv. chasse : 30
par Vrrtep
#9193 - Une rencontre bien-heureuse - le 21 Avril 17 à 00h18
Je sentis ses bras se refermer sur moi, me soulever à demi pour m'aider à marcher je ne sais où. J'avais froid et chaud, je voyais mais légèrement trouble, j'entendais mais seulement d'une oreille. Le tonnerre gronda au dessus de nos tetes et les cris des autres me signifièrent qu'il avait vu l'éclair descendre jusqu'ici. On cria plusieurs fois mon nom mais les voix s'éloignèrent. Je levais les yeux vers le na'vi, qui m'avait in extremis évité d’être touché par un second éclair qui voulait ma mort. J'en ressentais l'énergie dans tout mon corps. Mes cheveux se hérissèrent sur ma nuque et je claquais des dents. "Choc magnétique" me répétais-je pour ne pas céder à la panique.

Je levais les yeux vers mon "sauveur" et remarquais une moue inquiète sur son visage. Nous étions à l'abris mais les voix de mes compagnons s'était tut. La pluies tomba drues, me mouillant de la tete aux pieds. J'avais vaguement l'impression de ressemblais à un chat noyé. Je me secouais légèrement et me dégageais de la prise de na'vi, meme si il avait été là pour m'aider. Où étions nous ? Étrangement, la foret s'était assombris, et le ciel devenu noir. Je secouais encore une fois la tete pour habituer mes yeux à la pénombre.

-Prenez votre temps, vous êtes surement un peu sonnée.
-Oui.. Je.. Merde ma tete. Satanés orage de mes deux..., essayais-je d'articuler.

J'étais pris d'un léger tremblement et m'accroupis instinctivement pour frotter ma peau des dernières décharges (et j'en étais sur) d'électricité.

-Je n'aurai JAMAIS dus accepter cette offre ! Stupide stupide je suis, hoquetais-je alors que le tonnerre redoublait d'intensité ainsi que la pluies.
- Connexion - Inscription
- pilote Avatar - Affinité Eywa : 25 - Niv. chasse : 6
par Tsuwokan
#9194 - Une rencontre bien-heureuse - le 21 Avril 17 à 00h34
Elle sortait à peine d'affaire qu'elle commençait déjà à essayer de se relever et à retirer l’électricité statique sur sa peau et à jurer à tout va. elle avait de l'nergie à revendre mais elle devait se calmer si elle ne voulait pas voir son état empirer.

-Mais par Eywa calmez vous et restez assise, vous risquer de vous prendre de nouveau la foudre!

Quelque peu faché par ses gesticulation irréfléchi, je la forçais à se rasseoir.

-Je sais pas qui vous êtes, mais si vous voulez survivre sous ce temps, je vous conseille de m'écouter, compris? reprit-je d'un ton rude.

J'attendis qu'elle réponde à ma question pour pouvoir lâcher son bras par lequel je la maintenais assise. qu'elle bande d'enfants ces nouveaux avatar!
- Connexion - Inscription
- pilote Avatar - Affinité Eywa : 171 - Niv. chasse : 30
par Vrrtep
#9196 - Une rencontre bien-heureuse - le 22 Avril 17 à 15h17
La pluis tombait encore plus fort, comme si elle voulait nous noyer, nous perdre dans cette végétation trop dense et dangereuse. Mon oreille se déboucha enfin, et je la frotter énergétiquement quand mon sauveur dit :

-Mais par Eywa calmez vous et restez assise, vous risquer de vous prendre de nouveau la foudre!

Il semblait inquiet mais il était impossible pour moi de me calmer, j'avais encore cette désagréable sensation de chair de poule sur tout mon corps. Je pensais à l'équipe, allait ils me chercher ? Ou m'abandonner comme une vieille chaussette ? Merde, j'étais tout de même un atout important dans un corps d'Avatar qui m'avait coûté une fortune monstre ! Dans le lointain, mes oreilles aperçurent le bruit du Samson décoller sous les cris de Thomspon :

-Merde O'connel ! On ne peut pas la laisser toute seule ! Vous êtes dingue..

J'entendis une exclamation puis un coup de feu :

-Vous allez fermer votre putain de gueule ! C'est moi qui décide quoi faire quand on a une emmerde et là on en a une ! Alors vous et votre PD de scientifique, vous montez immédiatement ! On a encore 5 minutes avant qu'on soit dans une vrai merde ! Sinon l'appareil ne pourra décoller avec ce temps ! DÉPÊCHEZ VOUS ! cria un O'connel vraiment, vraiment très en rogne.

J'entendis à peine celui qui était à coté de moi, par contre, je sentis sa poigne de fer encercler mon bras. Merde ! Allait-il me tuer ? M'avait-il emmener dans un but plus lugubre ? Dans ma tete, je m'efforcer de me souvenir des techniques d'auto-défenses. Doigts dans les yeux et coup judicieusement placé. Avant que je ne puisse mettre en oeuvre mes maigres connaissances, il dit :

-Je sais pas qui vous êtes, mais si vous voulez survivre sous ce temps, je vous conseille de m'écouter, compris?

Peu à peu, ses paroles percèrent le brouillard qui obstruer mon jugement. Il ne me voulait pas de mal, seulement m'aider à survivre à ce temps. Sa voix était de celle qu'un adulte utilise pour gronder un enfant qui vient de faire une bêtise. J'aurai pu me hérisser à cet ordre, et lui en coller une mais je devais concéder qu'il m'avait sauver la... life !
Un bruit sourd remonta le long de mon thorax et je grondais légèrement. Ce bruit me surpris, ainsi que ma longue queue qui ne cessait d'aller et venir dans tout les sens, me fouettant occasionnellement le dos et les épaules.

Je respirais un grand coup, balayait la foret du regard et me tournais enfin vers lui, m'efforçant d’être immobile. Ma queue cessa de s'agiter et s'enroula sur son avant-bras, celle où sa main m'emprisonner.

-Ok, Ok.. Merci. Gardez vos mains dans vos poches s'il vous plait, dis-je, la voix calme mais sévère. Je ne bouge plus. Maintenant dite moi ce qu'on fait ? On ne peut pas rester ici, c'est pas sur...

A cette instant précis, le Samson s'envola au dessus de nous et s'éloignait déjà, pressé de s'en aller de cet endroit de malheur.

Dernière modification le 22 Avril 17 à 16h43 par Vrrtep
- Connexion - Inscription
- pilote Avatar - Affinité Eywa : 25 - Niv. chasse : 6
par Tsuwokan
#9201 - Une rencontre bien-heureuse - le 22 Avril 17 à 20h09
La jeune marcheuse de rêve persistait à vouloir rejoindre ses "collègues", mais se risquer à courir dans la végétation sous un orage pareil c'était du suicide pur et dur.
Pendant que je la retenait tant bien que mal avec ma poigne, j’entendis (tout comme elle au vu de ses oreilles), que son équipe était en train de partir, et sans grande surprise sous l'ordre d'un militaire.
Alors qu'il partaient tous sous cet orage pour filer vers le Samson, et après avoir raisonné l'Avatar, cette dernière me répondis:

-Ok, Ok.. Merci. Gardez vos mains dans vos poches s'il vous plait, dit-elle, la voix calme mais sévère. Je ne bouge plus. Maintenant dite moi ce qu'on fait ? On ne peut pas rester ici, c'est pas sur...

Je l'interrompis d'un geste avant de lui répondre aussitôt:
-Je sais que ce qui se passe vous dépasse, mais ce n'est ni le lieu ni le moment pour discuter.

Je regardai la direction prise par les Sawtute et regarda le ciel, une moue grave se dessinant sur mon visage.

-Vos associés auront de la chance si le Samson ne se prend pas la foudre façon paratonnerre. Ce n'est pas plus mal que vous ne soyez pas avec eux.

Je regardait les environs, cherchant un trajet terrestre sûr pour éviter la foudre ou au moins un abris.
Je fini par trouver un accès et me tourna vers l'Avatar:

-Le mieux que nous puissions faire est de rejoindre mon clan le temps que tout cela soit réglé. Ne vous en faites pas on ne vous fera pas de mal. Sran...maintenant suivez moi et restez le plus près possible du sol.

En posture accroupis, j'avançais vers le chemin que je m'étais tracé de tête pour rentrer au clan, regardant régulièrement le ciel pour voir l'état de la situation.

-Au fait, mon nom est Tsuwokan.
Dernière modification le 23 Avril 17 à 22h09 par Tsuwokan
- Connexion - Inscription
- pilote Avatar - Affinité Eywa : 171 - Niv. chasse : 30
par Vrrtep
#9202 - Une rencontre bien-heureuse - le 24 Avril 17 à 10h38
Il m’interrompit, mais au meme instant mes yeux étaient figés sur le Samsun qui prenait déjà la fuite, en me laissant, malgré les protestations de Thompson, dans la foret dangereuse et en plein orage ! Comment allais-je donc faire !? La panique m'envahis. Elle me prenait de cours, bloquant mes voix respiratoires, que je réussi avec tant bien que mal à contrôler. L'homme qui depuis une demi heure me faisait des avances cochonnes, et en plus de ça, un gradé, me faisait faux bon pour sauver sa vie ! Qui était-il censé protéger bon Dieu !? Moi ! Les Avatars ! Les scientifiques ! Le médecin ! J'en étais écœurée. Cependant, très vite, elle se changea en colère.

Les hélices du Samson disparurent derrière un de c'est gros nuages violacé et dangereux à vive allure. Comme si les nuages bloquaient les sons, nous n’entendions plus le bruit sourd du moteur. J'en priais, désormais haineuse, qu'ils se crachent ! Lâcheurs ! J'étais à deux doigts de la rupture de mon sang froid que je sentais peu à peu glisser entre mes doigts plus long que la moyenne humaine et d'un bleu turquoise.

Le Na'vi... m’interrompit, la voix même de l'autorité :
-Je sais que ce qui se passe vous dépasse, mais ce n'est ni le lieu ni le moment pour discuter.

Avec effarement, lorsque ce dernier plaça sa main devant moi, pour m'interrompre, je remarquais qu'il ne possédé pas 4 doigts mais 5 ! Je recomptais, histoire d’être sur de moi mais je ne rêvais pas. Je prenais soin de rester impassible et n'osais répondre. Pour l'instant je stockais cette information dans le coin de ma tete pour la lui demander plus tard. Pour l'instant la pluies dégoulinait à flot, le vent se levait et les éclaires traversèrent de parts et d'autres la couche nuageuse.

-Vos associés auront de la chance si le Samson ne se prend pas la foudre façon paratonnerre. Ce n'est pas plus mal que vous ne soyez pas avec eux, dit-il en regardant le ciel

"J'espère, pensais-je très fort. Qu'ils aillent au diable !"

Je l'observais de mes yeux vert, bien trop globuleux, très loin des critères de beautés humains pour me plaire. Ne me blâmait pas ! Ce n'est pas ma faute si je suis le type de nana assez superficiel pour se préoccuper de sa beauté à des moments inopportun. Il se tourna, une deuxième fois, me laissant l'opportunité de l'analyser de haut en bas. Carrure impressionnante, 20 bon centimètres de plus que moi, muscles développés. Il était impressionnant sans pour autant vouloir l’être. Je penchais plus à une beauté désinvolte et inconsciente. Après un petit laps de temps à observer quelque chose que je ne voyais pas, il se retourna vers moi ; Je baissais vivement les yeux.

-Le mieux que nous puissions faire est de rejoindre mon clan le temps que tout cela soit réglé. Ne vous en faites pas on ne vous fera pas de mal. Sran...maintenant suivez moi et restez le plus près possible du sol.

Il n'y avait plus d'autre solution envisageable, je le devinais sur son visage. J'aurai voulu protester, mais il ne m'en laissa pas le temps. Déjà accroupi, il s'avança entre les arbres et les racines de cette fichu foret. A contre cœur, je le suivis, non sans râler dans ma barbe. Les branches me giflèrent le visage, la pluies m'aveugla et les éclaires me firent sursauter. Au fond de moi, je regrettais mon petit confort personnel, la base, son eau et ses repas chauds, mon lit douillé et la lumière électrique. Nous avions à peine parcouru quelques mètres qu'il me dit :

-Au fait, mon nom est Tsuwokan

Pour couvrir le vacarme des éclaires, je du criais :

-Anna Cornick ! Vous êtes qui vous ?! Un avatar d'Hell'Gates ? Une taupe ! On s'connait ? Je crois pas vous reconnaître !
Dernière modification le 24 Avril 17 à 12h41 par Vrrtep
- Connexion - Inscription
- pilote Avatar - Affinité Eywa : 25 - Niv. chasse : 6
par Tsuwokan
#9204 - Une rencontre bien-heureuse - le 24 Avril 17 à 15h51
J'avançais encore un peu, jetant toujours un léger regard au ciel qui grondait sans cesse au dessus de nous.
même de nuit le ciel n'est pas aussi noir que ce soir, les nuages couvrait le tapis d'étoile sous un drap sombre zébré d'éclair et déversant des quantité des pluies indescriptible. Si cet orage ne manquais pas de nous tuer à tout instant, je me serai abrité sous une branche pour assister à ce spectacle effrayant mais en même temps époustouflant.

L'avatar décida, entre deux bruits de foudre, à se présenter:
-Anna Cornick ! Vous êtes qui vous ?! Un avatar d'Hell'Gates ? Une taupe ! On s'connait ? Je crois pas vous reconnaître !
-Vous ne savez pas économiser votre souffle? répondit-je un sourire en coin. Je répondrai à vos questions au clan, ici nous ne sommes pas assez en sécurité pour nous permettre une causette au clair de lune. Maintenant calmez vous et restez silencieuse ou vous risquez d'attirer les nantangs, certains ne sont pas contre une proie, même sous ce temps.

J’espérais que mon petit avertissement la dissuade de me harceler de questions, au moins jusqu'au clan.
Je ne doutais pas de ses compétence, elle était sûrement très capable, mais elle avait la parlote et une bougeotte comme le serait un groupe de Riti (Stingbat) autour d'un bout de viande...je dirait presque pire qu'un enfant.

Je reprenais le chemin, rampant presque sur le sol, si tout se passait bien, on atteindrait le clan dans un petit quart-d'heure.
- Connexion - Inscription
- pilote Avatar - Affinité Eywa : 171 - Niv. chasse : 30
par Vrrtep
#9205 - Une rencontre bien-heureuse - le 24 Avril 17 à 16h29
D'après mes observations, je classerai cette tempête dans une carte où la zone serai aussi rouge que mon dernier rouge à lèvres N°95 de Chanel. Je voulais des réponses, mais mon "sauveur" me pria d'une manière très "courtoise" de la fermer. Je connaissais les créatures de Pandora, enfin, la plu-parts du moins, sous leurs noms scientifiques. A vrai dire, je n'avais aucune idée de ce que le mot "Nattang" voulait dire mais "proie" allait toujours avec le mot "prédateur" et d'après lui, c'était moi la "proie" et les Nattangs les "prédateurs". Je décidais donc de la fermer tout en frissonnant de froid ou à cause de la menace (en plus de l'orage) qui pouvait nous tomber dessus à tout moment.

Mes os étaient trempés jusqu'à la moelle épinière, mes cheveux dégoulinait sur mes épaules et mon dos, ma queue me fouetta à plusieurs reprise, la saloperie. Une seconde vague de rage à l'encontre d'Oconnel me bouleversa et faillis me faire tomber. J'avais les jambes flageolantes, peu enclins à autant d'effort. Nous trottons à vive allure, trop vite pour moi et le fait que nous étions dos courbés n'aidait en rien. Les arbres se faisaient menaçants, j'attendais avec impatience le moment où nous serions protégés par un de ces gros arbres où les na'vi élussent domicile. A ce stade, j'en étais presque à m'imaginer dormir dans les bras de cet Avatar inconnu, tant qu'il me protège de la pluies.

Je respirai une fois, deux fois et évacuais ma rage qui me faisais crisser des dents. Combien de temps marchions-nous ? Une heure peut-être ? Pour ma part, je me concentrais sur les épaules et ce dos qui se contractaient à chacun de ses pas. Je soufflais, j'haletais comme un bœuf et à plusieurs moments, je songeais à abandonner, laisser mon corps d'Avatar sur place et priais qu'il ne lui arrive rien.

-Putain, j'en peut plus...

C'était ma première plainte à voix haute, et c'est pour dire que je n'en pouvais plus, vraiment plus. Mais c'est là que la chance me sourit pour la première fois depuis mes 2 mois passé sur Pandora. Les arbres se dégagèrent, le terrain devint plat et beaucoup plus praticable, les nuages se couvrirent d'immense feuilles et bouchèrent mon champ de vision lorsque je regardais le ciel. La pluies se calma soudain et enfin...

L'arbre était là, gargantuesque et solide. Les grattes ciels de New-York passait pour des allumettes à coté de ce mastodonte. J'ouvris la bouche, béat et fascinée, incrédule. Le tronc était noueux, vieux et si vivant ! Sur sa "carapace", des plantes, des champignons, de licher, de la mousse poussait à perpète. C'était étrange et magnifique. Les branches étaient invisibles dans l'épais feuillages, très loin au dessus de nos tetes. Des racines gigantesques sortaient si et là de la terre qui entourait le clan de Tsuwokan. Toutes sortes de choses artisanales s'éparpillait à cause de vent, moins fort mais présent. Des paniers en l’occurrence.

Des mâles, des femelles et des enfants s'affairaient à tout remettre en place. Les rires de c'est derniers fusaient, comme si ils étaient amusés par la situation dehors. Je ne comprenais pas ce qu'ils se disaient dans un débit rapide et nuancé par des voyelles et des tons vaguement familiers.

Émerveillée, je dus m’arrêter pour analyser tout ça ! Hors d’haleine, je me courbais en deux, les mains sur mes genoux à essayer de retrouver une respiration calme et régulière. J'étais synonyme de souffrance musculaire, de fureur mais aussi de soulagement. J'avais survécu, nous étions vivants !

Les larmes aux bords des yeux, je tournais le regard vers Tsuwokan :

-Je..vous...ferai bien un...câlin de...remerciement, peut.. plus...respirer..., hoquetais, cette fois la respiration de plus en plus difficile.

Je tombais à genoux, les doigts autour de ma gorge pour essayer de retrouver un rythme cardiaque normal. Impossible. Des taches noirs commençaient à brouiller ma vue.
- Connexion - Inscription
- pilote Avatar - Affinité Eywa : 25 - Niv. chasse : 6
par Tsuwokan
#9206 - Une rencontre bien-heureuse - le 24 Avril 17 à 18h14
Le chemin se déroula sans trop de problème, malgré quelques éclairs qui tombèrent non loin de nous. Du fait que cela faisait bien longtemps que je chassais sous des pluies diluviennes, ma peau prenait la pluies comme une caresse fraîche et lavait la peau de la journée épuisante.

Pour la marcheuse de rêve, je voyais qu'elle avait encore du travail pour éveiller l'instinct de na'vi qu'elle avait en elle. malgré le vacarme de la pluie et de l'orage j'arrivais encore à entendre son souffle et ses plaintes.

Mais finalement, après une marche accroupis longue et harassante pour elle, elle pu enfin voir de ses yeux mon foyer, le clan com'ava. Les branches du Kelutral nous abritaient de la pluie et des éclairs comme une mère protectrice.
Je me redressa de toute ma auteur et ettira mes muscle endolories après être resté trop longtemps accroupis et regardais certains membres rattraper à la hâtes quelques paniers emporté par le vent, sous le regard amusé des enfants.

En y réfléchissant, Tyhu devait sûrement m'attendre au foyer avec Kyalin à l'heure qu'il est avec Kyalin. Mais d'abord je devais m'occuper de notre "invité" qui devait être transit de froid avec ses vêtements trempés.
C'est alors qu'en me tournant vers elle, je vis qu'elle semblait mal. je m'approcha d'elle, quelque peu inquiet.
-Ça ne va pas? dis-je.
-Je..vous...ferai bien un...câlin de...remerciement, peut.. plus...respirer...

J'eus juste le temps de la rattrapais alors qu'elle tombais suffocante.

-Eh eh! respirer, doucement! restez avec nous!

Je me dépechais de retirer ses mains de sa gorge, histoire qu'elle ne s'étrangle pas toute seule et la laissa reprendre son souffle, sa tête posé sur un de mes genoux et allongé sur le sol.
Bien évidement, cela attira l'atention des membres du clan qui s'agroupèrent.

-Doucement doucement, laissez là respirer.
- Connexion - Inscription
- pilote Avatar - Affinité Eywa : 171 - Niv. chasse : 30
par Vrrtep
#9208 - Une rencontre bien-heureuse - le 25 Avril 17 à 11h28
L'écume aux bord des lèvres, je tentais en vain de retrouver un rythme cardiaque normal.

J'aspirais une fois, puis deux fois ; mon pouls se calma.
J'aspirais trois fois, puis quatre fois ; mon cœur repris une allure normal.
J'aspirais cinq fois, puis six fois ; ma vision s'éclairci enfin.

Mon rythme cardiaque s'apaisa, je le devinais à 70 battements par minutes, c'étais mieux que rien. Je me remémorée mes longues nuits blanches à connaitre le corps des indigènes de Pandora par cœur. Du à leurs grandes tailles et à la gravité beaucoup plus légère que sur Terre, leurs rythme cardiaque et tout le tralala était bien différent du notre. Un humain en pleines effort n'aurai atteint que 40 battements par minutes. Le sang circule beaucoup plus vite chez les na'vi.

Cette leçon de biologie eu le don de me calmer entièrement, et enfin, je relevais ma nuque endoloris pour observer ce petit monde autour de notre duo. Les enfants avaient leurs grands yeux rivés d'étonnement sur moi, la plupart continuaient à parler dans un débit plus rapide, comme si ils étaient pressés et excités. Je ne compris pas un seul mot :

-Regarder ont dirai un bébé pali qui vient de naître ! La pauvre, comme elle est si trempé, on pourrai la confondre à une rivière !, se moquèrent les enfants, en rigolant gorge déployé et la pointant du doigt.

Je savais pertinemment qu'ils se fichaient de moi, mais je ne pus m’empêcher d’être vexée. Je me levais et reculais vivement de la prise de Tsuwokan et fusilla du regard les enfants qui s'éparpillèrent sous les ordres des guerriers. C'est dernier me fixèrent avec incrédules, d'autres me lancèrent des regards noir qui voulait tout dire. Certains fixaient Tsuwokan, l'aire de dire "Tu es sur ?"

-C'est bon, je vais bien, dis-je férocement à Tsuwokan

Je tourner le regard vers mon sauveur, histoire de ne pas m’être entourloupée ; Nous attendions désormais tous la suite.
Dernière modification le 25 Avril 17 à 14h07 par Vrrtep
- Connexion - Inscription
- pilote Avatar - Affinité Eywa : 25 - Niv. chasse : 6
par Tsuwokan
#9210 - Une rencontre bien-heureuse - le 25 Avril 17 à 15h07
Doucement, je la vis se rétablir, reprenant son souffle petit à petit, finalement revenu à elle, elle se relava vivement et regarda autour d'elle un moment avant de reprendre son attention sur moi.
Son regard, ses oreilles et sa queue laissait tout dire, elle n'avait apparemment pas l'intention de passer pour quelqu'un de fragile, malgré la scène qu'elle venait de faire.
Elle était aussi un peu fâché aussi, sûrement le fais de se sentir entouré d'étrangers ne la mettait guère à l'aise.

-C'est bon, je vais bien. me dit-elle sur un ton plutôt rude.
-Si vous le dites... vous devriez pratiquer quelques échauffement physique pour vous adapter à votre avatar, vous semblez avoir mal estimé ses capacités. enfin qu'importe, je ne suis pas là pour vous juger.

D'un geste de la main, je lui fit signe de me suivre vers l’intérieur, en direction du foyer afin qu'elle se réchauffe.

-Il faudrait que vous fassiez sécher vos vêtements, vous risquer d'être malade sinon. ajoutais-je.

Une fois à l’intérieur, je vis que l'ambiance était plus électrique ce soir, sûrement dû à l'orage qui force beaucoup à se regrouper.
Je vis alors, du coin de l'oeil, Tyhu venir vers moi, notre fille dans les bras.

-Ma yawnetu, tu n'as rien?
-Du calme ma Tyhu, je suis en bonne santé, c'est pas mon premier orage tu le sais.
- Connexion - Inscription
- pilote Avatar - Affinité Eywa : 171 - Niv. chasse : 30
par Vrrtep
#9212 - Une rencontre bien-heureuse - le 25 Avril 17 à 15h39
Je me sentais humiliée ! C'est sales vauriens rigolaient à gorge déployés et se tirai chacun la queue, plus loin, derrière les adultes. Tsuwokan semblait réfléchir à la suite des choses. J'étais nerveuse et angoissée ; Je ne connaissais pas ses gens et ils m'avaient l'aire si sauvages. Pour moi, je revivais la meme expérience de celle sur Hell'Gates lorsque j'avais du m’asseoir au milieu de ce monde inconnu à la cafétéria. Cela me rendait agressive.

-Si vous le dites... vous devriez pratiquer quelques échauffement physique pour vous adapter à votre avatar, vous semblez avoir mal estimé ses capacités. Enfin qu'importe, je ne suis pas là pour vous juger.

Je n'avais pas jugé utile de faire travailler mon Avatar pour faire en sorte qu'il s'échappe d'une tempête magnétique. A vrai dire, je ne sortais que très peu sous forme Avatar. Je me promis que la prochaine fois, j'irai à ce centre d'entrainement et travaillerai les muscles de mes cuisses et mon endurance. Pour l'instant, j'étais aussi solide qu'une serpillière.. une serpillière humide.

Si Tsuwokan n'était pas là pour me juger, ses amis si. Alors qu'il me fit signe de le suivre, je passais à coté d'un de ses na'vi à la carrure large et musclé. Il m'incendia du regard, comme si j'étais le diable en personne. Son visage me rappela O'connel et j'eu une bouffé de haine à l'encontre de ce mastodonte que je ne connaissais ni d'Eden ni d'Eve et qui creusait un faussé dans mon dos de son regard meurtrié. Je me retournais vers lui et montrais des dents d'une manière, que je l'espérée, féroce.

-Il faudrait que vous fassiez sécher vos vêtements, vous risquer d'être malade sinon, m'avertis Tsuwokan.

Je profitais que ce dernier me parle pour me tourner vers lui et rompre le combat de regard et de dominance du na'vi inconnu. Je baissais le regard vers mon short et mon débardeur d'un marron pisseux et trempés. Dans un corps d'humaine, je serai sexy et vulgaire. Était-il de meme chez les na'vi ? Mal à l'aise d'avoir le corps ainsi exposé, je croisais mes bras sur ma poitrine, pour la camoufler un temps soit peu.

-Je ne pense pas que vous avez des vete..., commençais-je

Une voix féminine et douce me coupa : Elle semblait inquiète. Je me tournais vers la na'vi qui s'approcha de nous, un nourrisson dans les bras.

-Ma yawnetu, tu n'as rien?
-Du calme ma Tyhu, je suis en bonne santé, c'est pas mon premier orage tu le sais, répondit Tsuwokan.

Je devinais au ton de sa voix tendre et rassurant qu'il s'agissait de sa copine et de son fils. Je les regardais silencieusement, me demandant ce que je foutais là. Tout ce que j'avais envie était de déconnecter mon esprit de ce corps pour profiter d'un bain chaud. Je ressentais la fatigue du lien et un mal de crane vicieux me poignarda la crane : Je me retournais vers Tsuwokan, ignorant sa nana et son enfant :

-Malade ou pas, il faut que je rentre. Il y a un endroit ou je peut déposer mon Avatar sans qu'un petit malin s'amuse avec, ou encore, me tue ? demandais-je, soudainement pressée.

- Connexion - Inscription
- pilote Avatar - Affinité Eywa : 25 - Niv. chasse : 6
par Tsuwokan
#9213 - Une rencontre bien-heureuse - le 25 Avril 17 à 16h11
-Malade ou pas, il faut que je rentre. Il y a un endroit ou je peut déposer mon Avatar sans qu'un petit malin s'amuse avec, ou encore, me tue ?

Je peinais à détacher mon regard de ma partenaire et de ma fille pour me tourner vers notre invitée. au vu de son regard, cette Ariana Cornick semblait épuisée.
J’acquiesçais d'un geste de la tête pour signaler que j'allais m'occuper de sa demande. Puis je me tournai vers Tyhu avec un sourire tendre pour lui parler en na'vi:

-Ma chérie, pourrait tu voir si il y a un pagne et d’autres vêtements pour notre invité? Je crains que ses vêtements n'attrape froid.
-Je vais voir ce que je peu faire. répondit Tyhu dans sa langue natale. Et il faudra qu'elle fasse connaissance un peu mieux avec le clan, j'ai peur que ses réactions et sa méfiance n'aient un mauvais effet sur le clan envers elle.

Elle porta un regard vers Ariana, la salua respectueusement d'un geste de la tête puis s'en alla non sans caresser ma joue.
Je fini par reprendre attention à l'Avatar et lui demanda de me suivre.

-Désolé pour l'impression et les regard de certains membres du clan, mais certains ont perdu des proches à cause de la RDA et ils préfèrent savoir de suite si des Marcheurs de rêve comme toi sont bienveillants ou non.
Dernière modification le 25 Avril 17 à 16h32 par Tsuwokan
- Connexion - Inscription
- pilote Avatar - Affinité Eywa : 171 - Niv. chasse : 30
Messages de Une rencontre bien-heureuse < Section RP < Communauté
Une rencontre bien-heureuse - 20 messages - Consulté 106 fois
-1 -1 pandora Atteindre quelle page ?