8813 messages

Nombre d'articles et de messages postés depuis l'ouverture. Les articles et messages effacés sont aussi comptabilisés.

- 11839 commentaires

Nombre de commentaires et de hors-sujets postés depuis l'ouverture. Les commentaires et hors-sujets effacés sont aussi comptabilisés.

- 542900 visites

Nombre de visite unique par IP sur 24 heures d'interval.

Entrez dans le monde Avatar de James Cameron...

Communauté Avatar de James Cameron, avec Forum Avatar pour Fan

Inscription

Clique sur "Devenir membre" pour nous rejoindre. C'est gratuit et sans publicités.

Connexion

Pour te connecter, clique sur "Tsahaylu". Si tu ne te rappel plus de ton Password (Mot de passe), n'hésite pas à en recevoir un nouveau en utilisant le lien "Password oublié ?".

Devenir membre

Le formulaire doit être intégralement complété et le règlement lu pour espérer la protection d'Eywa.

Un email valide doit être au format "votre.identifiant.mail@serveur.ext". Par exemple haeresis@communaute-avatar.fr est un email valide.

:

Le symbole bleu représente le sexe masculin alors que le symbole rose représente le sexe féminin.

:

Une date valide doit être au format "jj/mm/aaaa". Par exemple 18/07/1988 est une date de naissance valide.

:

Et toi ? Es-tu avec la nature depuis toujours ou le film t'as t-il donné envie de retourner vers elle ?

: Avatar Na'vi

En cliquant sur ce bouton vous confirmez accepter le règlement et les condition d'utilisation du site.

Ton Password est celui que tu as reçus par email sauf si tu l'as changé sur le site dans ta fiche membre.

:

Cette option ne fonctionnera pas si votre navigateur vide automatiquement vos cookies à sa fermeture.

Retour à la connexion

Il manque le champ Né(e) le.

Le champ Né(e) le doit être au format jj/mm/yyyy.

Il manque le choix Sexe.

Il manque le choix Origine.

Il manque la réponse Anti-bot.

La réponse Anti-bot est mauvaise.

Le Password est incorrecte.

Tous les champs ne sont pas remplis.

Tu n'es plus autorisé(e) à te connecter.

...et poursuivez l'aventure au sein de la Communauté Avatar

Afficher la zone de connexion
Communauté

Communauté Avatar

> Site

Bienvenue sur le site

> Nouveautés
7h avant la nuit -

C'est le nombre d'heure restante avant que le design du site change pour son alternative diurne ou nocturne.

542900 visites

Ce nombre de visite correspond au nombre de visiteur (adresse ip publique) unique par tranche de 24 heures depuis la mise en ligne du site.

Nouveautés - Pour ne rien louper !

Dans la mesure ou ce titre peut-être amené à apparaitre dans de petits espaces, merci de renseigner une version raccourci de celui-ci gardant le sens principal de celui-ci.
Par exemple : "Avatar de James Cameron élu meilleur film de l'année" deviend : "Avatar élu meilleur film".

Dernière révision le 25 Août 10
Développée par Hae'resis
Options de modification ::
Page précédente

Informations sur la page

Dans la mesure ou ce titre peut-être amené à apparaitre dans de petits espaces, merci de renseigner une version raccourci de celui-ci gardant le sens principal de celui-ci.
Par exemple : "Avatar de James Cameron élu meilleur film de l'année" deviend : "Avatar élu meilleur film".

Il est important que cette page soit trouvée sur Internet ! Aussi le choix de mot clé contenu dans l'article à mettre en avant peut aider les moteurs de recherche à la trouver.
Par exemple : "Avatar de James Cameron élu meilleur film de l'année" donne : "avatar, james, cameron, elu, meilleur, film, 2012".

Quand cet article sera partagé sur un réseau sociale ou affiché dans un moteur de recherche, il y a de forte chance que ce soit ce texte qui l'accompagne. Ce doit être une phrase explicative de l'article. Généralement la première phrase.

Edition du corps de la page

Suivi des Forums

Messages et articles Commentaires et hors-sujets

Les messages et articles, page 1.

Pages : 123,  ..., 176177178,  ..., 351352353
Par Vrrtep
#9215 - Nuit blanche - le 28 Avril 17 à 15h44 - Atteindre
Son odeur effleura mes narines, douce et légère, comme il dut sentir la mienne, moite et acre. J'inspirais une seconde fois, lorsqu'il se tourna, posant une demi seconde son regard sur mes lèvres. Je notais que j'avais raison, il était beaucoup plus grand que moi, et j'aimais ça. Pas que la plupart des hommes sur Pandora ne soit petits mais un poile trop baraqués ou maigre comme des cadavres. Mon esprit se tourna vers Thompson ; Lui est maigre comme un fruit sec.

-Je vais devoir y aller. A 7h ici, donc? A moins que tu préfères un autre endroit?
-Ici même. On ira se balader si tu n'est pas fatigué après ta sortie. Ou sinon, le Bar de Withloc.

Pensait-il réellement que je lui donner rendez-vous pour admirer des chiottes pendant deux heures ? Nous, c'est simplement un lieu de rendez-vous original, atypique ett j'aimais bien ça. J'attendis 1 petites minutes après qu'il s'en aille pour sortir à mon tours. La porte s'ouvrit au même instant sur un soldat, qui me jaugea de toute sa hauteur et sa musculature.

Je lui adressais des éclairs avec le simple pouvoirs de mes yeux et le bousculait pour sortir. J'allais enfin pourvoir dormir.
Kaltxì ma frapo

J'ai été invité à passer le grand weekend dernier en Alsace sur un rendez-vous


Voici quelques clichés de bon aloi du camp ;D :(

Les mots me manquent pour dire à quel point c'était bien
Le démontage sous la neige... du bonheur photographique :haha:

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/bTAalk.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/924/eSPB5P.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/CEybkr.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/924/UC5c46.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/oR9sw6.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/XjgDP0.jpg


Vous n'avez pas d'escabeau et vous êtes un nain d'jardin comme moi ?
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/cs7SFD.jpg

Demandez aux perches des oreilles et à une corde de bon aloi, elles sauront vous aider ;)
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/KhxgxE.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/SCvv1T.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/JkZTBR.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/JbBUl9.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/924/5Q6NIK.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/OxAZoZ.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/924/Q45HIr.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/Uk1LV2.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/CAbPX7.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/924/36q0n6.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/924/gTTvMM.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/qjl6c6.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/3a5v5o.jpg

C'est tellement dur la vie sur le camp...
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/kxijBO.jpg

Arrêtez de lorgner ce bout de chaire, et regardez plutôt le dessin ! ^^
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/kq8VVK.jpg


http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/JDniGH.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/924/IJvPev.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/SM41uN.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/eqajX0.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/924/UNTscA.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/ej6AeY.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/NuVUWM.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/924/TGOOyC.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/924/hCM1I7.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/924/cXGWtC.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/924/DmaXfy.jpg



Vous en reprendrez bien une lampée ?

Hop !

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/924/s86CYT.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/5Dyn20.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/bltllg.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/B3LJ90.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/U22IpA.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/924/YdsVeI.jpg

Ne vous inquiétez pas, j'ai vérifié, il est toujours dedans :P
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/ipG0aj.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/924/Cvx4ho.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/WSziOg.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/drO7oJ.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/jFotRd.jpg

Appelez Ghost Busters...
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/0yeGme.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/vYYGdR.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/h8c9wK.jpg

Dites, vous avez réussi à avoir le standard de Ghost Busters ?
Ca urge, il devient presque palpable !
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/4UenpF.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/Upjo5A.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/924/lBRVgN.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/Tzg0HA.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/hs4wzn.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/1iEaCf.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/WoVmBy.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/TZHyOf.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/924/Ie8e4f.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/924/jVt9Ua.jpg



http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/gwsIlE.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/pOa61q.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/yn2zTZ.jpg

Echange culturel et culinaire
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/924/0y0e7H.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/rvslJ5.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/xJQ6SA.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/924/lTVB8e.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/924/mG3XQS.jpg

Ne jamais chercher des crosses à une Lakota...
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/bYVa4s.jpg




J'vous remets le p'tit frère ?

Apportez votre godet !

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/2ZWAPs.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/0MZMRG.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/AiV6IS.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/mYRLNx.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/924/zgMdc8.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/924/LxaJm8.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/S6ZtzR.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/dgw9pN.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/JrPL1d.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/924/s7ty0Z.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/YYG3Mu.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/kLZtSI.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/E91tfv.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/924/JRnYVN.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/jOQD7D.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/ILkBIP.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/Oocx7k.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/nZ4JSP.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/ncFhIZ.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/924/QLlh3a.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/9UkrEl.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/fw9CEA.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/CWILxv.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/Q4Hkha.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/jxzEZg.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/924/VwymGX.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/924/dgnlaM.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/I5v4kj.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/924/AOX9PM.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/924/SJanEi.jpg




Encore ?
Mais vous n'êtes jamais rassasiés ?

Nous avons visité le chateau de [/u]Chateau du Schoeneck[/u]
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/oJR6yw.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/924/I7hRDU.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/viIeVH.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/s0GCQ9.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/z2lZU4.jpg

L'un des bénévoles nous a fait une visite guidée aux petits oignons-échalottes
Un grand merci à lui http://yelims5.free.fr/TopOuNul/Super14.gif
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/jEIMcl.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/ZF1MBK.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/924/LrkJsq.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/13rApO.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/m6B5g0.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/924/SxfkKG.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/LJvtE1.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/924/Y9vITm.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/924/JQVo3t.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/QAittC.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/ig46xO.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/OAwgJ7.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/8qFoFJ.jpg



Le troc qui suit, toute une histoire...
Nuage ayant trouvé un chapeau esseulé le soir, l'a pris.
Le lendemain, la petite fille reconnaissant son couvre chef souhaite le reprendre, mais il doit y avoir un échange.
Elle propose à Nuage, un oeuf en chocolat contre le chapeau.
Le troc est bon. http://yelims5.free.fr/TopOuNul/Super01.gif


Lors d'une ballade en forêt, Nuage perd sa poche à pemmican.
La petite fille la ramasse et, tout fière annonce
"Si Nuage veut récupérer sa poche, il doit faire un troc".
Voici donc une fourrure de renard du désert contre la poche de nourriture http://yelims2.free.fr/Forum/Forum37.gif
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/lrarE0.jpg

Nuage recevant un patch brodé en cadeau.
Pour sûr, il sera accroché dans le thípi http://yelims5.free.fr/TopOuNul/Super13.gif
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/J8wnP0.jpg




Voici un petit bonus de bon aloi ;)

Il est fort probable que ce soit Django... :haha:
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/924/l54lE5.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/924/KSnF3a.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/924/tqATFD.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/rWFhMB.jpg

Oui, de la neige pour le démontage le dernier jour...
Epique, ce weekend, il vous dit ;)
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/CZo4bh.jpg

L'agneau... juste avant que ce ne soit sa fête :haha:
(Merci Gaby http://yelims5.free.fr/TopOuNul/Super14.gif )
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/7xBsPb.jpg




[g]Ätxkxe alor ayngahu frakrr ![g]
#9213 - Une rencontre bien-heureuse - le 25 Avril 17 à 16h11 - Atteindre
-Malade ou pas, il faut que je rentre. Il y a un endroit ou je peut déposer mon Avatar sans qu'un petit malin s'amuse avec, ou encore, me tue ?

Je peinais à détacher mon regard de ma partenaire et de ma fille pour me tourner vers notre invitée. au vu de son regard, cette Ariana Cornick semblait épuisée.
J’acquiesçais d'un geste de la tête pour signaler que j'allais m'occuper de sa demande. Puis je me tournai vers Tyhu avec un sourire tendre pour lui parler en na'vi:

-Ma chérie, pourrait tu voir si il y a un pagne et d’autres vêtements pour notre invité? Je crains que ses vêtements n'attrape froid.
-Je vais voir ce que je peu faire. répondit Tyhu dans sa langue natale. Et il faudra qu'elle fasse connaissance un peu mieux avec le clan, j'ai peur que ses réactions et sa méfiance n'aient un mauvais effet sur le clan envers elle.

Elle porta un regard vers Ariana, la salua respectueusement d'un geste de la tête puis s'en alla non sans caresser ma joue.
Je fini par reprendre attention à l'Avatar et lui demanda de me suivre.

-Désolé pour l'impression et les regard de certains membres du clan, mais certains ont perdu des proches à cause de la RDA et ils préfèrent savoir de suite si des Marcheurs de rêve comme toi sont bienveillants ou non.
Dernière modification le 25 Avril 17 à 16h32 par Tsuwokan
Par Vrrtep
#9212 - Une rencontre bien-heureuse - le 25 Avril 17 à 15h39 - Atteindre
Je me sentais humiliée ! C'est sales vauriens rigolaient à gorge déployés et se tirai chacun la queue, plus loin, derrière les adultes. Tsuwokan semblait réfléchir à la suite des choses. J'étais nerveuse et angoissée ; Je ne connaissais pas ses gens et ils m'avaient l'aire si sauvages. Pour moi, je revivais la meme expérience de celle sur Hell'Gates lorsque j'avais du m’asseoir au milieu de ce monde inconnu à la cafétéria. Cela me rendait agressive.

-Si vous le dites... vous devriez pratiquer quelques échauffement physique pour vous adapter à votre avatar, vous semblez avoir mal estimé ses capacités. Enfin qu'importe, je ne suis pas là pour vous juger.

Je n'avais pas jugé utile de faire travailler mon Avatar pour faire en sorte qu'il s'échappe d'une tempête magnétique. A vrai dire, je ne sortais que très peu sous forme Avatar. Je me promis que la prochaine fois, j'irai à ce centre d'entrainement et travaillerai les muscles de mes cuisses et mon endurance. Pour l'instant, j'étais aussi solide qu'une serpillière.. une serpillière humide.

Si Tsuwokan n'était pas là pour me juger, ses amis si. Alors qu'il me fit signe de le suivre, je passais à coté d'un de ses na'vi à la carrure large et musclé. Il m'incendia du regard, comme si j'étais le diable en personne. Son visage me rappela O'connel et j'eu une bouffé de haine à l'encontre de ce mastodonte que je ne connaissais ni d'Eden ni d'Eve et qui creusait un faussé dans mon dos de son regard meurtrié. Je me retournais vers lui et montrais des dents d'une manière, que je l'espérée, féroce.

-Il faudrait que vous fassiez sécher vos vêtements, vous risquer d'être malade sinon, m'avertis Tsuwokan.

Je profitais que ce dernier me parle pour me tourner vers lui et rompre le combat de regard et de dominance du na'vi inconnu. Je baissais le regard vers mon short et mon débardeur d'un marron pisseux et trempés. Dans un corps d'humaine, je serai sexy et vulgaire. Était-il de meme chez les na'vi ? Mal à l'aise d'avoir le corps ainsi exposé, je croisais mes bras sur ma poitrine, pour la camoufler un temps soit peu.

-Je ne pense pas que vous avez des vete..., commençais-je

Une voix féminine et douce me coupa : Elle semblait inquiète. Je me tournais vers la na'vi qui s'approcha de nous, un nourrisson dans les bras.

-Ma yawnetu, tu n'as rien?
-Du calme ma Tyhu, je suis en bonne santé, c'est pas mon premier orage tu le sais, répondit Tsuwokan.

Je devinais au ton de sa voix tendre et rassurant qu'il s'agissait de sa copine et de son fils. Je les regardais silencieusement, me demandant ce que je foutais là. Tout ce que j'avais envie était de déconnecter mon esprit de ce corps pour profiter d'un bain chaud. Je ressentais la fatigue du lien et un mal de crane vicieux me poignarda la crane : Je me retournais vers Tsuwokan, ignorant sa nana et son enfant :

-Malade ou pas, il faut que je rentre. Il y a un endroit ou je peut déposer mon Avatar sans qu'un petit malin s'amuse avec, ou encore, me tue ? demandais-je, soudainement pressée.

Par Tsylan
#9211 - Nuit blanche - le 25 Avril 17 à 15h31 - Atteindre
. Celle-ci lui répondit d'un ton enjoué, semblant apprécier l'idée. Toutefois, il devait partir bien qu'il aurait voulu rester mais s'il voulait partir tôt pour éviter de tomber sur d'éventuels clans hostiles, il ne devrait pas trainer. Bien que la forêt recouvrait bien d'autres dangerq, c'était toujours un de moins et s'il voulait être à l'heure, il devait partir plus tôt.


Ariana: Eh bien, tu sait ce que j'en pense ? Va donc faire t'es prélèvements, j'irai roupiller deux ou trois heures et si cela te tente, on se retrouve ici à 7h tapante du mat ? Je te parlerai de mon prénom.. peut-être.

Elle lui lança un sourire à ces mots, telle une invitation qu'il rendit. Le jeune scientifique était bien curieux d'échanger avec cette jeune femme. Du moins, en apparence. Quel était son âge? Il verra cela après son expédition lors de leur discussion.
Misoka se dirigea donc vers la sortie, sentant un parfum étrangement sucré, agréable et, interloqué, regarda un instant le visage fatigué de celle-ci et put observer le rouge à lèvres ayant une couleur étrangement vive, contrastant avec la fatigue de son visage. Il resta ainsi quelques instants, silencieux avant de lui lancer un nouveau sourire.

Misoka: Je vais devoir y aller. A 7h ici, donc? A moins que tu préfères un autre endroit?

Il repensa à la moiteur de la main de Ariana, montrant une certaine fatigue ou stress de celle-ci. Toutefois, elle était aussi douce, lui faisant rappeler les moments passés avec sa mère quand il était petit.
D'un geste de la tête, il essaya de ranger de nouveau ses souvenirs heureux mais bien douloureux avant de faire revenir son esprit à l'instant présent.
Dernière modification le 26 Avril 17 à 12h25 par Tsylan
#9210 - Une rencontre bien-heureuse - le 25 Avril 17 à 15h07 - Atteindre
Doucement, je la vis se rétablir, reprenant son souffle petit à petit, finalement revenu à elle, elle se relava vivement et regarda autour d'elle un moment avant de reprendre son attention sur moi.
Son regard, ses oreilles et sa queue laissait tout dire, elle n'avait apparemment pas l'intention de passer pour quelqu'un de fragile, malgré la scène qu'elle venait de faire.
Elle était aussi un peu fâché aussi, sûrement le fais de se sentir entouré d'étrangers ne la mettait guère à l'aise.

-C'est bon, je vais bien. me dit-elle sur un ton plutôt rude.
-Si vous le dites... vous devriez pratiquer quelques échauffement physique pour vous adapter à votre avatar, vous semblez avoir mal estimé ses capacités. enfin qu'importe, je ne suis pas là pour vous juger.

D'un geste de la main, je lui fit signe de me suivre vers l’intérieur, en direction du foyer afin qu'elle se réchauffe.

-Il faudrait que vous fassiez sécher vos vêtements, vous risquer d'être malade sinon. ajoutais-je.

Une fois à l’intérieur, je vis que l'ambiance était plus électrique ce soir, sûrement dû à l'orage qui force beaucoup à se regrouper.
Je vis alors, du coin de l'oeil, Tyhu venir vers moi, notre fille dans les bras.

-Ma yawnetu, tu n'as rien?
-Du calme ma Tyhu, je suis en bonne santé, c'est pas mon premier orage tu le sais.
Par Vrrtep
#9209 - Nuit blanche - le 25 Avril 17 à 12h29 - Atteindre
Oups, ma plaisanterie ne lui avait pas plus, et en y repensant, j'étais bête de m’être aventurée dans ce terrain dangereusement émotionnel. On ne se moque pas des mères. Meme si mon but premier n'avait pas été de toucher sa maman, je remarquais sur son visage devenu fermé qu'il n'apprécié pas qu'on touche à ce sujet. Il s'ensuivit un second silence où cette fois, je le vis, pour sur, me détailler. Mon dieu, j'avais honte de ne pas m’être coiffé et lavée pendant deux jours à cause de mon travail à perpète.

Plusieurs sensations me traversèrent de part et d'autre lorsqu'il me serra la main. Un long frisson chaud et agréable parcourra ma colonne vertébral. Susceptible comme jamais, le rouge me monta une deuxième fois au joue, teintant ma peau d'une couleur rosé comme celui du matin. Un sentiment de protection m’enveloppa car du à sa poigne ferme mais douce tout à la fois. La mienne était molle, et je le devinai, moites. Vivement, je la retirai et frotté mes paumes contre mon jean Zara. Sa poigne ne m'avais pas dérangée mais c'est moi qui ne voulait pas lui faire endurer le calvaire de serrer des mains humides.

Je souris, un peu gauche et croisais les bras sur ma poitrine. Plus de contactes physique, pensais-je.

-Je vais bien merci. Je te conseille d'aller dormir car tu tiens à peine debout et je devrais faire de même. La liaison est assez éprouvante et je dois sortir tout à l'heure pour des observations et prélèvements. Même si je suis tenté de connaitre un peu plus sur ton prénom que je trouve bien original, me conseilla le scientifique d'un ton de basse charmeur.

-Hé bien, tu sait ce que j'en pense ? Va donc faire t'es prélèvements, j'irai roupiller deux ou trois heures et si cela te tente, on se retrouve ici à 7h tapante du mat ? Je te parlerai de mon prénom.. peut-être, dis-je d'un ton enjouée, un sourire aux lèvres

Je devais bien lui concéder qu'il avait été l'homme le plus agréable et gentil que je rencontrais depuis mes deux mois passé sur Hell'Gates. De plus, malgré son jeune age, que je devinais, il me plaisait fort bien. Au moins pourrai t-il me voir avec des cheveux discipliné. Je priais intérieurement qu'il ne me remballa pas.


Par Vrrtep
#9208 - Une rencontre bien-heureuse - le 25 Avril 17 à 11h28 - Atteindre
L'écume aux bord des lèvres, je tentais en vain de retrouver un rythme cardiaque normal.

J'aspirais une fois, puis deux fois ; mon pouls se calma.
J'aspirais trois fois, puis quatre fois ; mon cœur repris une allure normal.
J'aspirais cinq fois, puis six fois ; ma vision s'éclairci enfin.

Mon rythme cardiaque s'apaisa, je le devinais à 70 battements par minutes, c'étais mieux que rien. Je me remémorée mes longues nuits blanches à connaitre le corps des indigènes de Pandora par cœur. Du à leurs grandes tailles et à la gravité beaucoup plus légère que sur Terre, leurs rythme cardiaque et tout le tralala était bien différent du notre. Un humain en pleines effort n'aurai atteint que 40 battements par minutes. Le sang circule beaucoup plus vite chez les na'vi.

Cette leçon de biologie eu le don de me calmer entièrement, et enfin, je relevais ma nuque endoloris pour observer ce petit monde autour de notre duo. Les enfants avaient leurs grands yeux rivés d'étonnement sur moi, la plupart continuaient à parler dans un débit plus rapide, comme si ils étaient pressés et excités. Je ne compris pas un seul mot :

-Regarder ont dirai un bébé pali qui vient de naître ! La pauvre, comme elle est si trempé, on pourrai la confondre à une rivière !, se moquèrent les enfants, en rigolant gorge déployé et la pointant du doigt.

Je savais pertinemment qu'ils se fichaient de moi, mais je ne pus m’empêcher d’être vexée. Je me levais et reculais vivement de la prise de Tsuwokan et fusilla du regard les enfants qui s'éparpillèrent sous les ordres des guerriers. C'est dernier me fixèrent avec incrédules, d'autres me lancèrent des regards noir qui voulait tout dire. Certains fixaient Tsuwokan, l'aire de dire "Tu es sur ?"

-C'est bon, je vais bien, dis-je férocement à Tsuwokan

Je tourner le regard vers mon sauveur, histoire de ne pas m’être entourloupée ; Nous attendions désormais tous la suite.
Dernière modification le 25 Avril 17 à 14h07 par Vrrtep
Par Tsylan
#9207 - Nuit blanche - le 24 Avril 17 à 20h00 - Atteindre
Durant sa tentative de déchiffrer le badge, elle lui sourit d'un air compatissante dans sa volonté de lire l'écriture mal soignée.
Il ne savait pas comment prendre ce genre de réaction dont il n'avait pas l'habitude, n'ayant vu que la peur durant ses années sur Terre.

-C'est exact. Je t'ai vu dormir et t'agiter et je voulais savoir si tout allait bien. Mon instinct maternel sûrement

Bien que cela semblait être une plaisanterie, cela ne fit pas sourire le jeune scientifique qui n'appréciait pas qu'on puisse se comparer à sa mère qui l'a élevé, seule, malgré ses responsabilités.
Il s'empourpra un instant avant de se calmer, sachant que la colère était bien mauvaise conseillère et il devait sauvegarder sa couverture. Donc ce n'était pas le moment d'être impulsif! Surtout pour un propos de ce genre même s'il trouvait cela offensant. Mais sa mère n'aurait pas apprécié ce type de réaction de sa part.

Misoka observa les yeux bruns de Ariana d'un œil neutre avec ses yeux couleurs noisettes et serra la main tremblante de fatigue, à en juger par le bâillement qui couvrit ses dents blanches parfaitement alignés.
Elle semblait faire une vingtaine d'années mais les cernes dû à la fatigue la vieillissaient de plusieurs années. De dizaine d'années on dirait. Quel pouvait bien être son âge?
Ce détail lui rappela une remarque de sa mère sur son père qui portait cette même caractéristique et cela l'agaçait. Il fronça un instant ses sourcils avant de se détendre à nouveau. Ariane n'avait pas à subir son ressentiment pour son père qui les avait abandonné. Elle n'y était pour rien.

Ariana... Un nom aussi étrange et orignal que le sien. Saisi par la curiosité, il se demandait bien quelle était l'histoire de ce nom. Quant à lui, il n'avait pas trop envie d'en parler, se demandant encore pourquoi sa mère lui a donné ce prénom dont la traduction était assez ridicule.
Il lui semblait qu'elle rougissait pour une bien obscure raison. Avait il dit quelque chose qui ne fallait pas ? Il se demande si ce n'était pas du à sa reaction un peu trop brutal à la plaisanterie d'Ariana. Peut être devrait il essayer de détendre l'atmosphère ou de couper court pour éviter des tensions inutiles.

Misoka: Je vais bien merci. Je te conseille d'aller dormir car tu tiens à peine debout et je devrais faire de même. La liaison est assez éprouvante et je dois sortir tout à l'heure pour des observations et prélèvements. Même si je suis tenté de connaitre un peu plus sur ton prénom que je trouve bien original.

En repensant à son avatar, il ne put s'empêcher de se souvenir à son amie qui avait disparue récemment, enlevée par le Fantôme. Misoka espérait qu'elle soit en vie bien que les chances étaient minces.
Il avait laissé trop de choses en suspens sur la planète Bleue avant son départ mais on l'a affecté ici pour connaitre un peu plus l'écosystème de Pandora mais également éliminer certaines cibles si nécessaire et il n'avait pas à remplir cette tâche pour l'instant.
Le jeune scientifique ne put s'empêcher d'exprimer un régard inquiet en pensant à son amie.
Dernière modification le 25 Avril 17 à 00h46 par Tsylan
#9206 - Une rencontre bien-heureuse - le 24 Avril 17 à 18h14 - Atteindre
Le chemin se déroula sans trop de problème, malgré quelques éclairs qui tombèrent non loin de nous. Du fait que cela faisait bien longtemps que je chassais sous des pluies diluviennes, ma peau prenait la pluies comme une caresse fraîche et lavait la peau de la journée épuisante.

Pour la marcheuse de rêve, je voyais qu'elle avait encore du travail pour éveiller l'instinct de na'vi qu'elle avait en elle. malgré le vacarme de la pluie et de l'orage j'arrivais encore à entendre son souffle et ses plaintes.

Mais finalement, après une marche accroupis longue et harassante pour elle, elle pu enfin voir de ses yeux mon foyer, le clan com'ava. Les branches du Kelutral nous abritaient de la pluie et des éclairs comme une mère protectrice.
Je me redressa de toute ma auteur et ettira mes muscle endolories après être resté trop longtemps accroupis et regardais certains membres rattraper à la hâtes quelques paniers emporté par le vent, sous le regard amusé des enfants.

En y réfléchissant, Tyhu devait sûrement m'attendre au foyer avec Kyalin à l'heure qu'il est avec Kyalin. Mais d'abord je devais m'occuper de notre "invité" qui devait être transit de froid avec ses vêtements trempés.
C'est alors qu'en me tournant vers elle, je vis qu'elle semblait mal. je m'approcha d'elle, quelque peu inquiet.
-Ça ne va pas? dis-je.
-Je..vous...ferai bien un...câlin de...remerciement, peut.. plus...respirer...

J'eus juste le temps de la rattrapais alors qu'elle tombais suffocante.

-Eh eh! respirer, doucement! restez avec nous!

Je me dépechais de retirer ses mains de sa gorge, histoire qu'elle ne s'étrangle pas toute seule et la laissa reprendre son souffle, sa tête posé sur un de mes genoux et allongé sur le sol.
Bien évidement, cela attira l'atention des membres du clan qui s'agroupèrent.

-Doucement doucement, laissez là respirer.
Par Vrrtep
#9205 - Une rencontre bien-heureuse - le 24 Avril 17 à 16h29 - Atteindre
D'après mes observations, je classerai cette tempête dans une carte où la zone serai aussi rouge que mon dernier rouge à lèvres N°95 de Chanel. Je voulais des réponses, mais mon "sauveur" me pria d'une manière très "courtoise" de la fermer. Je connaissais les créatures de Pandora, enfin, la plu-parts du moins, sous leurs noms scientifiques. A vrai dire, je n'avais aucune idée de ce que le mot "Nattang" voulait dire mais "proie" allait toujours avec le mot "prédateur" et d'après lui, c'était moi la "proie" et les Nattangs les "prédateurs". Je décidais donc de la fermer tout en frissonnant de froid ou à cause de la menace (en plus de l'orage) qui pouvait nous tomber dessus à tout moment.

Mes os étaient trempés jusqu'à la moelle épinière, mes cheveux dégoulinait sur mes épaules et mon dos, ma queue me fouetta à plusieurs reprise, la saloperie. Une seconde vague de rage à l'encontre d'Oconnel me bouleversa et faillis me faire tomber. J'avais les jambes flageolantes, peu enclins à autant d'effort. Nous trottons à vive allure, trop vite pour moi et le fait que nous étions dos courbés n'aidait en rien. Les arbres se faisaient menaçants, j'attendais avec impatience le moment où nous serions protégés par un de ces gros arbres où les na'vi élussent domicile. A ce stade, j'en étais presque à m'imaginer dormir dans les bras de cet Avatar inconnu, tant qu'il me protège de la pluies.

Je respirai une fois, deux fois et évacuais ma rage qui me faisais crisser des dents. Combien de temps marchions-nous ? Une heure peut-être ? Pour ma part, je me concentrais sur les épaules et ce dos qui se contractaient à chacun de ses pas. Je soufflais, j'haletais comme un bœuf et à plusieurs moments, je songeais à abandonner, laisser mon corps d'Avatar sur place et priais qu'il ne lui arrive rien.

-Putain, j'en peut plus...

C'était ma première plainte à voix haute, et c'est pour dire que je n'en pouvais plus, vraiment plus. Mais c'est là que la chance me sourit pour la première fois depuis mes 2 mois passé sur Pandora. Les arbres se dégagèrent, le terrain devint plat et beaucoup plus praticable, les nuages se couvrirent d'immense feuilles et bouchèrent mon champ de vision lorsque je regardais le ciel. La pluies se calma soudain et enfin...

L'arbre était là, gargantuesque et solide. Les grattes ciels de New-York passait pour des allumettes à coté de ce mastodonte. J'ouvris la bouche, béat et fascinée, incrédule. Le tronc était noueux, vieux et si vivant ! Sur sa "carapace", des plantes, des champignons, de licher, de la mousse poussait à perpète. C'était étrange et magnifique. Les branches étaient invisibles dans l'épais feuillages, très loin au dessus de nos tetes. Des racines gigantesques sortaient si et là de la terre qui entourait le clan de Tsuwokan. Toutes sortes de choses artisanales s'éparpillait à cause de vent, moins fort mais présent. Des paniers en l’occurrence.

Des mâles, des femelles et des enfants s'affairaient à tout remettre en place. Les rires de c'est derniers fusaient, comme si ils étaient amusés par la situation dehors. Je ne comprenais pas ce qu'ils se disaient dans un débit rapide et nuancé par des voyelles et des tons vaguement familiers.

Émerveillée, je dus m’arrêter pour analyser tout ça ! Hors d’haleine, je me courbais en deux, les mains sur mes genoux à essayer de retrouver une respiration calme et régulière. J'étais synonyme de souffrance musculaire, de fureur mais aussi de soulagement. J'avais survécu, nous étions vivants !

Les larmes aux bords des yeux, je tournais le regard vers Tsuwokan :

-Je..vous...ferai bien un...câlin de...remerciement, peut.. plus...respirer..., hoquetais, cette fois la respiration de plus en plus difficile.

Je tombais à genoux, les doigts autour de ma gorge pour essayer de retrouver un rythme cardiaque normal. Impossible. Des taches noirs commençaient à brouiller ma vue.
#9204 - Une rencontre bien-heureuse - le 24 Avril 17 à 15h51 - Atteindre
J'avançais encore un peu, jetant toujours un léger regard au ciel qui grondait sans cesse au dessus de nous.
même de nuit le ciel n'est pas aussi noir que ce soir, les nuages couvrait le tapis d'étoile sous un drap sombre zébré d'éclair et déversant des quantité des pluies indescriptible. Si cet orage ne manquais pas de nous tuer à tout instant, je me serai abrité sous une branche pour assister à ce spectacle effrayant mais en même temps époustouflant.

L'avatar décida, entre deux bruits de foudre, à se présenter:
-Anna Cornick ! Vous êtes qui vous ?! Un avatar d'Hell'Gates ? Une taupe ! On s'connait ? Je crois pas vous reconnaître !
-Vous ne savez pas économiser votre souffle? répondit-je un sourire en coin. Je répondrai à vos questions au clan, ici nous ne sommes pas assez en sécurité pour nous permettre une causette au clair de lune. Maintenant calmez vous et restez silencieuse ou vous risquez d'attirer les nantangs, certains ne sont pas contre une proie, même sous ce temps.

J’espérais que mon petit avertissement la dissuade de me harceler de questions, au moins jusqu'au clan.
Je ne doutais pas de ses compétence, elle était sûrement très capable, mais elle avait la parlote et une bougeotte comme le serait un groupe de Riti (Stingbat) autour d'un bout de viande...je dirait presque pire qu'un enfant.

Je reprenais le chemin, rampant presque sur le sol, si tout se passait bien, on atteindrait le clan dans un petit quart-d'heure.
Par Vrrtep
#9203 - Nuit blanche - le 24 Avril 17 à 13h12 - Atteindre
Je peinée à rester debout, loin de ma chaise, pour soutenir mes heures d'insomnie. Rester aussi impassible que je l'aurai cru s’avéra une tache plus compliqué que ce je pensais. Son regard me détailla quelques secondes, et je lisais sur ses yeux, ce que moi même j'y voyais : Une nana de 35 piges (meme si je ne les faisait pas) au bord de l'épuisement et affreuse comme la gueule de Paul Walker lors de son accident de voiture.
Moi meme je n'aurai réussi à réparer ça avec les dernières technologie chirurgical. Mes yeux brun lui rendirent son regard, que je pensais critique, d'un coup d’œil accusateur mais à mon grand étonnement, il m'adressa un sourire emprunt d'une légère fatigue. Son regard vague avait totalement disparu :

-On a bien profité ? C'est sûr que ça réveille bien le matin! Je me nomme Misoka même si un coup d'oeil à mon badge aurait suffi.

Je me demande de quoi faisait-il référence quand au mot "profité". J'avais l'aire de profité sérieusement ? Et puis, cette façon dont nos prénom était su aux yeux de tous me dérangeait. J'étais seulement polie pour le lui demander de vive-voix. Doucement, je lui adressais un sourire faussement enjouée puis avançais d'un pas et décidait de jouer la carte de la nana cool. Misoka était bien un étrange prénom, asiatique, mais de quel contrée ? Je l'ignore. Le miens était d'origine Galloise plus exactement du pays de Gale et non Gaulois. Ariana signifiait "Argent" Malgré l’avançait technologique et tout le traintrain, j'avais décider d'avoir toujours un pieds dans mes origines et mon pays pour ne jamais oublier.

Après cela s'ensuivit un léger silence, fort agréable qui me permit de ranger soigneusement mes pensées dans l'ordres des choses. Je le vis me jaugeais, déchiffrer mon badje. Je souris, compatissante à ce qu'il déchiffre mon prénom de cette écriture affreuse que j'aurai eu du mal à comprendre, même si je ne connaissais pas mon propre prénom.

-Ariana Cornik, je présume ?
-C'est exacte, dis-je platement. Je t'ai vu dormir et t'agiter et je voulais savoir si tout allait bien ? Mes instinct maternels surement, ajoutais-je pour le taquiner sachant pertinemment que cela aurai un coup sur son égo.

Auto-satisfaite, je lui tendis une main tremblante de fatigue et au meme instant, baillais comme une baleine. De mon autre main, je couvris ma bouche aux dents blanches et parfaitement alignées. Je n'en avait cure de c'est cauchemars mais quelques chose m'avait fait lever de mon siège pour le suivre... Peut-être était effectivement cette instinct maternel qui m'en as toujours été privé ?

Je m’empourprais à cette pensée, le rouge me monta au joues. Stupide, m'insultais-je Toi qui fantasme sur cette homme !
Par Vrrtep
#9202 - Une rencontre bien-heureuse - le 24 Avril 17 à 10h38 - Atteindre
Il m’interrompit, mais au meme instant mes yeux étaient figés sur le Samsun qui prenait déjà la fuite, en me laissant, malgré les protestations de Thompson, dans la foret dangereuse et en plein orage ! Comment allais-je donc faire !? La panique m'envahis. Elle me prenait de cours, bloquant mes voix respiratoires, que je réussi avec tant bien que mal à contrôler. L'homme qui depuis une demi heure me faisait des avances cochonnes, et en plus de ça, un gradé, me faisait faux bon pour sauver sa vie ! Qui était-il censé protéger bon Dieu !? Moi ! Les Avatars ! Les scientifiques ! Le médecin ! J'en étais écœurée. Cependant, très vite, elle se changea en colère.

Les hélices du Samson disparurent derrière un de c'est gros nuages violacé et dangereux à vive allure. Comme si les nuages bloquaient les sons, nous n’entendions plus le bruit sourd du moteur. J'en priais, désormais haineuse, qu'ils se crachent ! Lâcheurs ! J'étais à deux doigts de la rupture de mon sang froid que je sentais peu à peu glisser entre mes doigts plus long que la moyenne humaine et d'un bleu turquoise.

Le Na'vi... m’interrompit, la voix même de l'autorité :
-Je sais que ce qui se passe vous dépasse, mais ce n'est ni le lieu ni le moment pour discuter.

Avec effarement, lorsque ce dernier plaça sa main devant moi, pour m'interrompre, je remarquais qu'il ne possédé pas 4 doigts mais 5 ! Je recomptais, histoire d’être sur de moi mais je ne rêvais pas. Je prenais soin de rester impassible et n'osais répondre. Pour l'instant je stockais cette information dans le coin de ma tete pour la lui demander plus tard. Pour l'instant la pluies dégoulinait à flot, le vent se levait et les éclaires traversèrent de parts et d'autres la couche nuageuse.

-Vos associés auront de la chance si le Samson ne se prend pas la foudre façon paratonnerre. Ce n'est pas plus mal que vous ne soyez pas avec eux, dit-il en regardant le ciel

"J'espère, pensais-je très fort. Qu'ils aillent au diable !"

Je l'observais de mes yeux vert, bien trop globuleux, très loin des critères de beautés humains pour me plaire. Ne me blâmait pas ! Ce n'est pas ma faute si je suis le type de nana assez superficiel pour se préoccuper de sa beauté à des moments inopportun. Il se tourna, une deuxième fois, me laissant l'opportunité de l'analyser de haut en bas. Carrure impressionnante, 20 bon centimètres de plus que moi, muscles développés. Il était impressionnant sans pour autant vouloir l’être. Je penchais plus à une beauté désinvolte et inconsciente. Après un petit laps de temps à observer quelque chose que je ne voyais pas, il se retourna vers moi ; Je baissais vivement les yeux.

-Le mieux que nous puissions faire est de rejoindre mon clan le temps que tout cela soit réglé. Ne vous en faites pas on ne vous fera pas de mal. Sran...maintenant suivez moi et restez le plus près possible du sol.

Il n'y avait plus d'autre solution envisageable, je le devinais sur son visage. J'aurai voulu protester, mais il ne m'en laissa pas le temps. Déjà accroupi, il s'avança entre les arbres et les racines de cette fichu foret. A contre cœur, je le suivis, non sans râler dans ma barbe. Les branches me giflèrent le visage, la pluies m'aveugla et les éclaires me firent sursauter. Au fond de moi, je regrettais mon petit confort personnel, la base, son eau et ses repas chauds, mon lit douillé et la lumière électrique. Nous avions à peine parcouru quelques mètres qu'il me dit :

-Au fait, mon nom est Tsuwokan

Pour couvrir le vacarme des éclaires, je du criais :

-Anna Cornick ! Vous êtes qui vous ?! Un avatar d'Hell'Gates ? Une taupe ! On s'connait ? Je crois pas vous reconnaître !
Dernière modification le 24 Avril 17 à 12h41 par Vrrtep
#9201 - Une rencontre bien-heureuse - le 22 Avril 17 à 20h09 - Atteindre
La jeune marcheuse de rêve persistait à vouloir rejoindre ses "collègues", mais se risquer à courir dans la végétation sous un orage pareil c'était du suicide pur et dur.
Pendant que je la retenait tant bien que mal avec ma poigne, j’entendis (tout comme elle au vu de ses oreilles), que son équipe était en train de partir, et sans grande surprise sous l'ordre d'un militaire.
Alors qu'il partaient tous sous cet orage pour filer vers le Samson, et après avoir raisonné l'Avatar, cette dernière me répondis:

-Ok, Ok.. Merci. Gardez vos mains dans vos poches s'il vous plait, dit-elle, la voix calme mais sévère. Je ne bouge plus. Maintenant dite moi ce qu'on fait ? On ne peut pas rester ici, c'est pas sur...

Je l'interrompis d'un geste avant de lui répondre aussitôt:
-Je sais que ce qui se passe vous dépasse, mais ce n'est ni le lieu ni le moment pour discuter.

Je regardai la direction prise par les Sawtute et regarda le ciel, une moue grave se dessinant sur mon visage.

-Vos associés auront de la chance si le Samson ne se prend pas la foudre façon paratonnerre. Ce n'est pas plus mal que vous ne soyez pas avec eux.

Je regardait les environs, cherchant un trajet terrestre sûr pour éviter la foudre ou au moins un abris.
Je fini par trouver un accès et me tourna vers l'Avatar:

-Le mieux que nous puissions faire est de rejoindre mon clan le temps que tout cela soit réglé. Ne vous en faites pas on ne vous fera pas de mal. Sran...maintenant suivez moi et restez le plus près possible du sol.

En posture accroupis, j'avançais vers le chemin que je m'étais tracé de tête pour rentrer au clan, regardant régulièrement le ciel pour voir l'état de la situation.

-Au fait, mon nom est Tsuwokan.
Dernière modification le 23 Avril 17 à 22h09 par Tsuwokan
Par Tsylan
#9200 - Nuit blanche - le 22 Avril 17 à 18h43 - Atteindre
Misoka était encore plongé dans ce souvenir bien sombre. Il revoyait ce bâtiment en chantier et sa mère gisant au sol, trempant dans son sang et le regard sans vie.
Cela faisait un an qu'il travaillait au sein du groupe de scientifique. Ou plus? Le temps était bien difficile à mesurer au fil des jours qui se ressemblaient.

Il se mouilla à nouveau le visage, trempant ses cheveux également et savourant le contact de l'eau glacé avant de s'essuyer le visage par l'intermédiaire de courants d'air chaud délivrés par une machine. Des gouttes tombèrent sur la manche de la veste blanche.
Le jeune scientifique s'essuya le visage trempé durant un moment quand une voix au ton neutre l'interpella. Celle d'une femme.

-Rappelle moi ton nom.

Il tourna donc dans la direction de la voix et vit une femme à la chevelure blonde vénitienne virant au roux. Ses yeux fatigués ainsi que le mascara coulant montraient le peu de sommeil.
Toutefois, hormis ces détails, il ne doutait pas de la beauté de la jeune femme. Pourquoi était elle là? Etait ce la curiosité ou autre chose?

Misoka fut surpris mais ne put s'empêcher de sourire et s'exprima d'un ton plaisantin.

Misoka: On a bien profité? C'est sûr que ça réveille bien le matin! Je me nomme Misoka même si un coup d'oeil à mon badge aurait suffi.

Il essayait de retrouver le nom mais il eut du mal à le retrouver avec les informations qu'il devait garder en tête. Le jeune scientifique tenta de connaître le nom par le badge d'un regard rapide.
Malgre l'écriture faite rapidement, il pensait avoir bien lu le contenu de celui-ci. Du moins l'identité et pas la fonction qui était écrite encore plus petit mais la blouse blanche comme la sienne, suffisait à comprendre un rôle scientifique

Par ailleurs, la femme semblait calme mais un léger tremblement trahissait une certaine tension. Saurais ce du au stress ou à la fatigue ? Il n'a jamais été doué pour analyser les gens et c'était une chose que sa mère lui reprochait souvent.

Misoka: Ariana Cornik, je présume?

Néanmoins, il ne put s'empêcher d'avoir une partie de son esprit consacrée à la plante étudiée récemment et au rapport qu'il devrait rédiger pour relater l'ensemble de ses observations.
Dernière modification le 23 Avril 17 à 13h10 par Tsylan
Par Vrrtep
#9199 - Nuit blanche - le 22 Avril 17 à 18h21 - Atteindre
Cette position assise sur ce fauteuil aussi confortable qu'un roché, donnait à ma colonne vertébral un mal aussi similaire que celui de mon crane. Je fermais les yeux, bougeais le bassin de sorte à trouver une position plus confortable et posais mes doigts sur mes tempes pour apaiser le feu de mes pensées. Aucune positions ne convint et la lumière trop vive, au dessus de mon petit bureau me tapait sur les nerfs. J'avais envie d'hurler, et de frapper sur qui avait le malheurs de croiser mon regard. Maintenant, et désormais, beaucoup moins concentrée, si je ne puis dire, j'observais la pièce et s'est occupants autour de moi.

Elle était spacieuse, grande, et comportait plusieurs bureau, étagères ci et là, des écrans de données, de la paperasses à n'en plus pouvoir, des bocaux contenant toutes sortes de végétale. Sur les 7 sièges, 3 scientifiques s'acharnais sur leurs recherches tandis qu'un autre roupillait en s'agitant dans son sommeil. Je ne le connaissais que très peu, voir quasiment pas et tout ce que j'aperçut fut une touffe de cheveux brun chocolat. Je devinais, un beau garçon en soit.

J'ajustais ma veste de médecin blanche, et fit tomber mon badge au sol. Je me penchais, faisant craquer mes vertèbres, et le remis à sa place, attaché sur ma blouse. "Ariana Cornick" était écrit d'une écriture rapide (et pas la mienne) sur un fond blanc déprimant. Je soupirai longuement, voulu me lever mais au même instant, celui qui roupillait sursauta sur sa chaise. Je l'observais attentivement (car je m'étais lassé des chiffres) et remarquais une fine pellicule de transpiration sur son front. Il semblait déboussolé et perdu, encore dans ce qui semblait être un cauchemar.

N'allait pas comprend, mais lorsque ce dernier se leva de son siège et sortie par les portes vitrées, je le suivis instinctivement. Étrangement, je voulais en savoir plus, qu'importe que ce "plus" signifiait. Je devinais qu'il était plus grand que mon 1 mètre 63 et était drôlement élancé, finement sculpté. Un sourire s'étira sur mes lèvres d'un pourpre sanglant (mon rouge à lèvres) en repensant à l'époque de mon adolescence. Il ne semblait pas avoir d'age, peut-etre entre 25 ans et 40 ans. Au point où j'en étais, je pourrai très bien dire qu'il était sexy.. beau.

Je secouais doucement la tete pour chasser c'est idées vraiment déplacées sur mon lieu de travail et le suivis jusqu'à la porte des toilettes où il s'engouffra un petit instant. J'entrais au bout d'une minute, dans ce qui était "les toilettes des hommes". Son visage était rivé dans le lointain, dos à moi. Un miroir juste en face de lui me reflétait mais me voyez t-il ? Ou était-il toujours perdu dans les méandres de son subconscient ?

-Rappel moi ton nom ? demandais-je d'une voix la plus neutre possible, alors qu'en réalité, j'étais devenue fébrile.
Dernière modification le 22 Avril 17 à 18h52 par Vrrtep
Par Tsylan
#9198 - Nuit blanche - le 22 Avril 17 à 18h00 - Atteindre
"Elle se tenait là, allongée sur le sol devant lui. Un trou au niveau de la poitrine ainsi que le sang coulant. Elle semblait sourire bien que ses yeux violets améthystes dévoilaient un corps sans vie.
Soudain, il entendit un rire ainsi que la silhouette d'un homme encapuchonné d'un sweet d'un gris bien terne mais l'arme qu'il tenait de sa main droite montrait un côté menaçant.
Celui-ci pointa cette même arme en sa direction et puis un coup de feu survint."

Il se réveilla en sursaut, le coeur battant encore et en sueur. Un mauvais rêve. Sûrement.
Du moins, en partie. Il leva la tête et observa de ses yeux noisettes les bocaux contenant diverses plantes sujets à étude.
Misoka soupira avant de se lever, remettant un peu en ordre ses cheveux bruns et regarda son reflet à travers une vitre.
Son visage montrait des traits asiatiques, tirés de sa mère mais moins prononcés. Il sortit donc du laboratoire afin de se diriger vers les toilettes pour se rincer le visage afin de se réveiller.
Bien que fin, il avait un corps plutôt athlétique, ne correspondant pas à l'idée qu'on se faisait d'un scientifique
Encore dans son cauchemar, il repensait à ce tueur responsable de l’assassinat de sa mère. Ce Fantôme. L'idée qu'il ait pu s'en sortir sans payer l' énervait et il serra les poings. Il aurait espéré venger sa mère avant de partir sur Pandora. Mais le mal était fait.

Enfin, il arriva à destination et ouvrit le robinet pour se rincer le visage d'une eau froide pour se réveiller et s'échapper de ce triste souvenir.
Par Vrrtep
#9197 - Nuit blanche - le 22 Avril 17 à 17h35 - Atteindre
Cette soirée là, j'étais plongée jusqu'au cou, dans des rapports, des analyses d'ADN na'vi. Je n'étais pas spécialiste dans la génétique mais je m'en sortais mieux que quelque uns de mes camarades masculins. J'étais une machine à tout faire, meme le café, devait avoir la température et la quantité exacte de sucre.. sinon, j'étais la première personne à péter un câble. Bon, peut etre que j'étais un poil maniaque. Dans la pièce, là où nos recherches étaient traités, je m'affalais sur ma chaise grinçante, une tasse de café sous la main.

Combien d'heures étais-je donc rivé sur ma paperasses ? Je pense avoir arrêté de compté au bout de 10 heures. Mes cheveux blond vénitiens tirant sur les roux était en bataille ; mon mascara, j'en étais certaine, parce que je m'étais frotté les yeux maintes fois, devait baver sur les cotés ; mes paupières étaient lourdes et des cernes noir encerclaient mes yeux fatigués et rougis. Je reniflais devant les chiffres s’étalant sous mes yeux. Si je continuais ainsi, j'allais à coup sur me choper une fracture de l'anévrisme. Je baillais longuement, oubliant de mettre ma main devant la bouche mais mes collègues étaient bien trop concentrés sur leurs fiches pour me prêter attention.

Ce matin meme, j'avais été, moi, ma personne, réquisitionné pour soigner quelques blessures de pauvres gars trop bien arrogants pour ne pas avoir mis leurs tenu de protection. Au final, plusieurs écorchures, ainsi que des cotes cassées. Bien fait, me dis-je intérieurement. Bande d'idiot, ajoutais-je. La prochaine fois, vous penserez à deux fois avant de faire les malins.

Je frottais une énièmes fois mes yeux engourdis, un rapide coup d'oeil m'apprit que mon vernis rouge commençait à s'effriter. L'horloge indiquait 3h30 du matin. De nouveau sur les variables, je me surpris à penser à un bon bain chaud ou à une bonne nuit de sommeil... Le rêve.
Par Vrrtep
#9196 - Une rencontre bien-heureuse - le 22 Avril 17 à 15h17 - Atteindre
La pluis tombait encore plus fort, comme si elle voulait nous noyer, nous perdre dans cette végétation trop dense et dangereuse. Mon oreille se déboucha enfin, et je la frotter énergétiquement quand mon sauveur dit :

-Mais par Eywa calmez vous et restez assise, vous risquer de vous prendre de nouveau la foudre!

Il semblait inquiet mais il était impossible pour moi de me calmer, j'avais encore cette désagréable sensation de chair de poule sur tout mon corps. Je pensais à l'équipe, allait ils me chercher ? Ou m'abandonner comme une vieille chaussette ? Merde, j'étais tout de même un atout important dans un corps d'Avatar qui m'avait coûté une fortune monstre ! Dans le lointain, mes oreilles aperçurent le bruit du Samson décoller sous les cris de Thomspon :

-Merde O'connel ! On ne peut pas la laisser toute seule ! Vous êtes dingue..

J'entendis une exclamation puis un coup de feu :

-Vous allez fermer votre putain de gueule ! C'est moi qui décide quoi faire quand on a une emmerde et là on en a une ! Alors vous et votre PD de scientifique, vous montez immédiatement ! On a encore 5 minutes avant qu'on soit dans une vrai merde ! Sinon l'appareil ne pourra décoller avec ce temps ! DÉPÊCHEZ VOUS ! cria un O'connel vraiment, vraiment très en rogne.

J'entendis à peine celui qui était à coté de moi, par contre, je sentis sa poigne de fer encercler mon bras. Merde ! Allait-il me tuer ? M'avait-il emmener dans un but plus lugubre ? Dans ma tete, je m'efforcer de me souvenir des techniques d'auto-défenses. Doigts dans les yeux et coup judicieusement placé. Avant que je ne puisse mettre en oeuvre mes maigres connaissances, il dit :

-Je sais pas qui vous êtes, mais si vous voulez survivre sous ce temps, je vous conseille de m'écouter, compris?

Peu à peu, ses paroles percèrent le brouillard qui obstruer mon jugement. Il ne me voulait pas de mal, seulement m'aider à survivre à ce temps. Sa voix était de celle qu'un adulte utilise pour gronder un enfant qui vient de faire une bêtise. J'aurai pu me hérisser à cet ordre, et lui en coller une mais je devais concéder qu'il m'avait sauver la... life !
Un bruit sourd remonta le long de mon thorax et je grondais légèrement. Ce bruit me surpris, ainsi que ma longue queue qui ne cessait d'aller et venir dans tout les sens, me fouettant occasionnellement le dos et les épaules.

Je respirais un grand coup, balayait la foret du regard et me tournais enfin vers lui, m'efforçant d’être immobile. Ma queue cessa de s'agiter et s'enroula sur son avant-bras, celle où sa main m'emprisonner.

-Ok, Ok.. Merci. Gardez vos mains dans vos poches s'il vous plait, dis-je, la voix calme mais sévère. Je ne bouge plus. Maintenant dite moi ce qu'on fait ? On ne peut pas rester ici, c'est pas sur...

A cette instant précis, le Samson s'envola au dessus de nous et s'éloignait déjà, pressé de s'en aller de cet endroit de malheur.

Dernière modification le 22 Avril 17 à 16h43 par Vrrtep
Pages : 123,  ..., 176177178,  ..., 351352353
2 commentaires relatifs à cette page - Afficher/Masquer - Connexion - Inscription
Partage ton avis sur cette page !
Partage sur Twitter Partage sur Facebook Partage sur Google+ et LinkedIn
Page 1, Messages de Nouveautés - Pour ne ri... < Site < Communauté
Nouveautés - Pour ne rien louper ! - 1 message - Consulté 209204 fois
-1 -1 pandora Atteindre quelle page ?