8902 messages

Nombre d'articles et de messages postés depuis l'ouverture. Les articles et messages effacés sont aussi comptabilisés.

- 11922 commentaires

Nombre de commentaires et de hors-sujets postés depuis l'ouverture. Les commentaires et hors-sujets effacés sont aussi comptabilisés.

- 542900 visites

Nombre de visite unique par IP sur 24 heures d'interval.

Entrez dans le monde Avatar de James Cameron...

Communauté Avatar de James Cameron, avec Forum Avatar pour Fan

Inscription

Clique sur "Devenir membre" pour nous rejoindre. C'est gratuit et sans publicités.

Connexion

Pour te connecter, clique sur "Tsahaylu". Si tu ne te rappel plus de ton Password (Mot de passe), n'hésite pas à en recevoir un nouveau en utilisant le lien "Password oublié ?".

Devenir membre

Le formulaire doit être intégralement complété et le règlement lu pour espérer la protection d'Eywa.

Un email valide doit être au format "votre.identifiant.mail@serveur.ext". Par exemple haeresis@communaute-avatar.fr est un email valide.

:

Le symbole bleu représente le sexe masculin alors que le symbole rose représente le sexe féminin.

:

Une date valide doit être au format "jj/mm/aaaa". Par exemple 18/07/1988 est une date de naissance valide.

:

Et toi ? Es-tu avec la nature depuis toujours ou le film t'as t-il donné envie de retourner vers elle ?

: Avatar Na'vi

En cliquant sur ce bouton vous confirmez accepter le règlement et les condition d'utilisation du site.

Ton Password est celui que tu as reçus par email sauf si tu l'as changé sur le site dans ta fiche membre.

:

Cette option ne fonctionnera pas si votre navigateur vide automatiquement vos cookies à sa fermeture.

Retour à la connexion

Il manque le champ Né(e) le.

Le champ Né(e) le doit être au format jj/mm/yyyy.

Il manque le choix Sexe.

Il manque le choix Origine.

Il manque la réponse Anti-bot.

La réponse Anti-bot est mauvaise.

Le Password est incorrecte.

Tous les champs ne sont pas remplis.

Tu n'es plus autorisé(e) à te connecter.

...et poursuivez l'aventure au sein de la Communauté Avatar

Afficher la zone de connexion
Messages de Background de Ney'wa < Tribu Com'Ava < Communauté
Background de Ney'wa - 1 message - Consulté 6784 fois
par Ney'wa
#5249 - Background de Ney'wa - le 23 Août 10 à 22h48
bienvenue sur le BackGround de Ney'wa;



Un peuple l’a vu naître et elle, vue son peuple mourir. Ce fut un jour funeste, Ney’wa était alors âgée de 13 lunes. Elle avait grandit dans un petit clan, loin des autres.



Ce fut un jour pluvieux et sombre, la vie suivait son cour sur Pandora. Les enfants jouaient non loin du clan en apprenant à retracer les traces, à tirer avec de petits arcs. Certains adultes partaient chasser, d’autres récolter et d’autres encore préparer le prochain repas. Ney’wa faisaient partie de ces enfants, elle jouait sagement et évitait de se faire remarquer par ses frères et sœurs, elle était de tempérament calme et discret. La jeune na’vi préférait cueillir les fruits pendant que les autres s’amusaient, parfois trop violement à son goût.


PDV Ney’wa :


« Je n’étais qu’une enfant qui pensait naître, vivre et mourir pour rejoindre Eywa. Ma mère avait composée mon nom ‘’Ney’wa’’ pour symboliser la sagesse d’Eywa et le courage de la princesse Neytiri… Mais je sais que je ne suis plus digne de porter ce symbole… Plus maintenant»



« Je me rendais dans la forêt, non loin du clan en évitant autant que possible la faune mais aussi la flore de ma terre natale, connaissant les dangers. Je grimpais dans les arbres et déposais les fruits dans une petite besace. Quelques heures plus tard, lorsque j’avais pratiquement fini, une étrange odeur attirait mon attention… Il y avait de la fumée noire, qui s’élevait au Nord et j’avais tout de suite compris, j’étais jeune mais pas stupide.



Je lâche les fruits qui étaient dans mes mains et descendis de l’arbre tellement vite que j’en trébuchais et roulais au sol avant de me relever, le cœur battant…
Je courais à travers les arbres, les buissons et plus je me rapprochais et plus les cris de panique et d’horreur mêlés de coups de feu assourdissants, se rapprochaient…



Je courais vers les miens mais des étrangers étaient présents, de grands démons en fer et d’autres beaucoup plus petits, leurs armes crachaient du feu. Ils attrapaient les membres de mon peuple et les enfermaient dans des cages. Ils tuaient tous ceux qui résistaient.



L’un des démons de fer avait réussi à m’attraper et à me projeter dans une des cages. Je ne pouvais, malheureusement, que regarder ce massacre en criant et suppliant les démons… J’étais enfant mais je comprenais ce qu’il se passait, un sentiment d’amertume commençait à grandir en moi…



Quelques heures après l’attaque, les cadavres des miens et ceux de ces créatures jonchaient à même le sol. J’étais terrifiée, horrifiée, choquée… Je n’avais pas de mots pour décrire ce sentiment à ce moment-ci. Je pleurais simplement, comme les quelques rares survivants de ma tribu. La cage s’était mise à bouger, ce qui m’avait tiré de mes songes…



D’après ce que m’avais dit ma mère à propos d’eux, ce sont des humains, elle me racontait qu’ils venaient d’une autre planète et qu’ils créaient des démons-na’vis pour pouvoir intégrer notre peuple, connaître notre langue. Mais nous ne connaissions pas leurs réelles intentions. Ils nous avaient embarqués sur des monstres métalliques qui volaient.



Etant arrivés, un démon de fer déposait ma cage dans un endroit blanc, carré et hostile. De petits humains habillés de blanc s’approchaient de nous et grattaient des choses sur leur supports, mais ils n’avaient pas l’air enjoués.
Je me callais au fond de ma cage et me roulais en boule en les regardants apeurée…



Quelques années passèrent avant que je n’atteigne ma quinzième lune. Je faisais à présent la différence entre les scientifiques, les soldats et ce qu’ils appelaient les ‘’AMP‘’, mon amertume ne faisait que s’accroitre, les scientifiques étaient gentils avec nous, pas les autres…



Tous les jours il fallait passer des ‘’tests’’, on nous plantait de petites choses métalliques appelés 'seringue’ qui nous injectait des produits dont on ne connaissait ni le nom ni la substance. On nous faisait courir, parler (pour apprendre notre langue et pour que l’on apprenne la leur)… Jusqu’au jour où il ne restait qu’un de mes frères et moi… Nous étions (je pense), les derniers de notre tribu.



Après ma seizième lune, dans la nuit, quelque chose s’était passé. Nous avions entendu des cris et des coups de feu venant de l’extérieur, soudain un scientifique entrait en courant dans notre pièce, totalement affolé et nous avait libérés, mon dernier frère et moi. Il avait ouvert nos cellules et nous hurlait de partir. Nous avions prit la fuite et faisions attention de ne pas rencontrer des AMP ou des soldats, mais personne ne se trouvait à l’intérieur, les cris et les coups de feu retentissaient dehors.



Nous étions sortis et allions en direction de la forêt pour nous réfugier, les grands portails de fer étaient démolis, ce qui nous facilitait la tâche. Mais les tirs retentissaient non loin de nous et mon frère était tombé au sol après m’avoir poussée derrière un rocher qui cachait une pente glissante, j’hurlais en le suppliant de vivre et de me rejoindre mais il était déjà trop tard et je l'avais compris…



J’atterrissais dans l’eau, ce qui avait freiné ma chute. J’étais ressortis entièrement trempée en tremblant, non pas de froid mais de peur et d’horreur. Il ne devait rester plus que moi, les autres avaient dû périr durant l’attaque…



Quelques jours étaient passés, j’essayais de me débrouiller tant bien que mal mais cela ne suffisait pas. J’avais marchée durant des jours à travers la plaine puis la forêt… Lorsque soudain j’entendis… le silence, ce qui m’effrayais plus car je savais que l’on m'observait. Je m’étais mise à courir pensant me retrouver encore devant ces tortionnaires. Mais quelque chose m’avait bloqué soudainement les chevilles et je tombais à l’avant en retenant la chute avec mes mains, je me retournais sur le dos et commençais à l’enlever en m’étais aperçu que c’était des bolas.



Et cela m’avais quelque peu rassurée de savoir que cela n’appartenait pas aux humains, puis je les avait vus, ils étaient deux chasseurs sans doute et s’avançaient vers moi. Craintive je me repliais sur moi-même, mais ils se regardaient avant de me mettre en confiance et c’est ainsi que j’avais pu intégrer le clan Com’ava, avant d’apprendre et de réussir les entrainements pour devenir taronyu (chasseur) et être acceptée par le peuple, Neywe à été mon karyu (professeur), et m’a beaucoup aidé et appris, avec le soutien de mes amis.



Ma vie avait alors reprit son sens, il me restait cependant des séquelles de cette mésaventure, qui guériront avec le temps, je l’espère... Je n’ai jamais racontée ce qu’il c’était passé car je ne voulais pas faire face à ce que j’avais vu et vécue… ma tribu rasée en quelques heures...»



La jeune na’vi s’épanouissait avec sa nouvelle famille et était en paix. Elle avait réussi toutes ses épreuves (Hufwe tel est le nom de son ikran, qui était aussi son animal totem) et en quelques mois fut acceptée de tous, mais il lui restait beaucoup de chemin à parcourir. Elle s’était jurée de ne pas amené le même malheur jusqu’ici, à Com’ava, et donc de ne pas tomber amoureuse pour ne pas se blesser. Mais les sentiments ne sont jamais simples, Ney’wa tomba amoureuse de Neywe et elle savait que c’était pour la vie. Le bonheur était là et pourtant de tragiques évènements changèrent la jeune créature…



La journée commençait plutôt bien, Ney’wa était partie chasser et récolter quelques fruits au passage, s’éloignant peu à peu de l’arbre maison.
La na’vi descendait des arbres mais glissa malencontreusement sur la boue et tomba dans énorme trou qui s’était formé dans la terre, caché par la végétation.



Elle avait atterrie sur le ventre dans une grotte, son odorat lui indiquait qu’il y avait de la présence humaine qu’elle n’avait pas sentit depuis quelques temps. Son instinct lui avait ordonné de fuir mais le temps qu’elle se relève, quelque chose la piqua dans la nuque et Ney’wa fut paralysée et tombait au sol, le produit dans la seringue l’endormie aussitôt…



Quand elle avait reprit enfin ses esprits, elle s’était retrouvée dans une cage, attachée. Trop faible encore pour se débattre elle refermait les yeux…
Quelques jours passèrent, lorsqu’elle émergeait, elle sursautait et toussa. Les humains réagirent et s’étaient remit au travail… Ces humains avaient une odeur étrange, comme s’ils sentaient la mort. Puis l’un d’eux enfonçait une seringue dans le bras de la jeune na’vi qui s’évanouie à nouveau…



-Humain : D’ici quelques jours, nous verrons si le sérum a fonctionné.
Des jours passèrent encore et cette fois-ci Ney’wa s’éveillait brutalement…



PDV Ney’wa :



« J’avais sursauté si fort que les chaînes me retenant prisonnière cassèrent. De plus, une étrange sensation m’envahit, celle d’avoir changée...


-Humain : Le Projet Dex devient instable !


Je les regarde avant de poser mon regard sur une de mes mains, tout est plus net, tous mes sens ont étés multipliés par dix. Je peux sentir (comme une onde de choc) le cœur de ces êtres battre et une autre sensation me submerge immédiatement, la faim, je peux entendre les effluves du sang dans les veines de mes tortionnaires. Je n’arrivais pas arrêter ces pulsions et en un geste, la grotte, qui était emplie de cris, se trouvait soudainement calme… »



Ney’wa avait tuée ces créatures, le pire pour elle, c’est qu’elle prenait un plaisir fou à les vider de leur sang… Mais étant rassasiée, elle ne savait comment réagir, elle ne se reconnaissait plus… Elle était sortit de la grotte, son ikran l’avait rejoint mais semblait différents (plus féroce et avait perdu ses couleurs vivent pour laisser place à des couleurs plus sombres) et ils s’envolaient ensemble pour se poser près d’une rivière. La nouvelle Ney’wa s’était débarrassée du sang qui était resté sur elle et regardait son reflet dans l’eau.



Elle y avait découvert ses canine plus longues qu’à l’accoutumée, sa peau qui s’était légèrement endurcie et assombrie mais restait douce au touché, ses sens étaient multipliés et ses prunelles viraient du noir au rouge sang, cela l’effraya sur le coup.



PDV Ney'wa :

"Je ne voyais qu'un monstre, qu'un prédateur prêt à attaquer et tuer sans pitié. Mes iris jaunes or avaient laissées place à ce noir et à ce rouge qui m'effrayais... Je n'osais plus regarder mon reflet..."


Elle ne savait pas qui elle allait être… Ni même qui elle était à cet instant, le doute la faisait flancher. Un monstre buveur de sang ? Oui, c'est ce qu'elle pensait d'elle même, ce qui provoquait ses excès d'émotions. Ce qui avaient causé beaucoup de problèmes pour ses amis et pour celui qu’elle chérissait.



La jeune Ney'wa avait donc décidé de couper les liens un moment avec son dernier clan, pour en savoir plus sur son histoire et apprendre à se contrôler mais ce fut un échec total, dès lors qu’elle était retournée auprès des siens, l’envie avait reprit le dessus…



PDV Ney'wa :
"Peut de temps après j'avais retrouvée ceux qui avaient planifiés cette expédition et je n'ai laissé aucun survivant... Ce que je regrette amèrement, car au final je leur avaient prouvé que j'étais un monstre et que je le resterais. Mais quelque chose de positif peut-être énoncée car tous mes sens sont multipliés et lors de la chasse, mon activité préférée, je me surpasse. Mais je n'ai pas encore eu l'occasion de me confronter à un palulukan. De plus, je peux prêter ma force pour le clan en tant que guerrière pour le défendre, c'est là, la seule qualité de cette 'malédiction' "



Chaque jour, elle apprend et découvre, elle est heureuse d’avoir été accueillie par le peuple de Com’ava. Mais ces évènements ont beaucoup changés la jeune na'vi. Cependant, la peur de faire du mal à ses camarades, Ney'wa restait autant que possible éloignée du kelutral et n'y venait que rarement...



PDV Ney'wa:


"Voilà qui je suis... Je suis Ney'wa et voici un morceau de mon histoire"






Dernière modification le 10 Mars 16 à 19h53 par Ney'wa
16 hors-sujets relatifs à ce message - Afficher/Masquer
Spiritao - le 24 Août 10 à 22h31
un peu rapide comme BG ! développe un peu plus ^^ sinon il est explicite
Hufweri'taronyu - le 25 Août 10 à 21h23
c'est vrai que c'est un peu court... mais au moins c'est claire. Mais quelque détails de plus ce serait quand même bien ^^
Rak'tey - le 26 Août 10 à 14h33
J'aime bien, j'attend la suite
Tsi'tsu - le 4 Sept. 10 à 12h17
bon debut,vivment la suite!
Ney'wa - le 4 Sept. 10 à 13h30
merci a vous tous pour vos conseils,
je déveloperais mieux quand j'aurais des idées qui me passe par la tête.^^

irayo !
Ulte Eywa ayngahu
Dernière modification le 16 Oct. 10 à 19h37 par Ney'wa
Aucun avatar
Leyrah - le 29 Oct. 10 à 13h07
Trés beau et bon BG.
Ney'wa - le 29 Nov. 10 à 19h58
Merci Leyrah ^^
Ney'wa - le 6 Fév. 11 à 15h09
Je sais, il est devenu plus petit mon BG, mais bon je ne connais rien de mon passé ^^
Tsamsiyu - le 27 Fév. 11 à 00h40
c'est vrai qu'il est petit mais je comprends si tu sais rien de ton passé c'est normal sinon il est très bien^^
Leytiri - le 4 Mars 11 à 13h01
On veut plus de détails, on veut plus de détails !!
Notamment sur l'aspect Na'Vi/Vampire j'ai pas tout bien compris là mais l'idée à l'air intéressante :)

Bon début ma Ney'wa :)

Background Valide
Dernière modification le 10 Mars 11 à 14h55 par Leytiri
Ney'wa - le 4 Sept. 11 à 14h30
Merci beaucoup ^^

J'ai un peu expliquer la scène en gros de ce qu'il c'est passé, si ce n'est pas intéressent , merci de me dire xP
Rak'tey - le 4 Sept. 11 à 21h07
PLus de détail et bien sur bonne continuation... !
Ney'wa - le 6 Déc. 13 à 23h59
J'ai décider de tout refaire mon BG à zéro, je le remplacerais lorsque je l'aurais terminé.

Ney'wa - le 7 Déc. 13 à 21h06
Background remplacé !
Xelloss - le 15 Déc. 13 à 01h18
Kaltxì ma Ney'wa

Hey ! Sympa ce nouveau BG
La mise en place de l'intrigue Na'vi/vampire est intéressante et j'ai hâte de lire la suite.
Surtout de savoir comment tu vas gérer l'évolution de la "vampirisation" et comment le personnage va le vivre.
Les réactions des autres Na'vi / Humains risquent d'être assez intéressantes ;)

=> attention au temps de ta narration, tu utilise du présent et du passé dans une même phrase.

Un temps présent permet de "mettre l'ambiance" mais surtout de créer une sensation de rapidité dans l'action.
On se sent plus "dans l'action"

Un temps passé donne une impression de détachement (normal, c'est passé) et pour que le lecteur sente la force du récit, il faut que ce soit "épique" ;)




Vur atxantsan ayngahu frakrr !
Ney'wa - le 12 Mai 14 à 19h34
Background encore modifié, merci pour tes conseils ma Xelloss :)
Tu me diras si c'est mieux ainsi.

Peut-être une suite à venir ?
- Connexion - Inscription
- Na'vie native - Affinité Eywa : 39 - Niv. chasse : 6
Messages de Background de Ney'wa < Tribu Com'Ava < Communauté
Background de Ney'wa - 1 message - Consulté 6784 fois
-1 -1 bioluminescence Atteindre quelle page ?