9087 messages

Nombre d'articles et de messages postés depuis l'ouverture. Les articles et messages effacés sont aussi comptabilisés.

- 12047 commentaires

Nombre de commentaires et de hors-sujets postés depuis l'ouverture. Les commentaires et hors-sujets effacés sont aussi comptabilisés.

- 715007 visites

Nombre de visite unique par IP sur 24 heures d'interval.

Entrez dans le monde Avatar de James Cameron...

Communauté Avatar de James Cameron, avec Forum Avatar pour Fan

Inscription

Clique sur "Devenir membre" pour nous rejoindre. C'est gratuit et sans publicités.

Connexion

Pour te connecter, clique sur "Tsahaylu". Si tu ne te rappel plus de ton Password (Mot de passe), n'hésite pas à en recevoir un nouveau en utilisant le lien "Password oublié ?".

Devenir membre

Le formulaire doit être intégralement complété et le règlement lu pour espérer la protection d'Eywa.

Un email valide doit être au format "votre.identifiant.mail@serveur.ext". Par exemple haeresis@communaute-avatar.fr est un email valide.

:

Le symbole bleu représente le sexe masculin alors que le symbole rose représente le sexe féminin.

:

Une date valide doit être au format "jj/mm/aaaa". Par exemple 18/07/1988 est une date de naissance valide.

:

Et toi ? Es-tu avec la nature depuis toujours ou le film t'as t-il donné envie de retourner vers elle ?

: Avatar Na'vi

En cliquant sur ce bouton vous confirmez accepter le règlement et les condition d'utilisation du site.

Ton Password est celui que tu as reçus par email sauf si tu l'as changé sur le site dans ta fiche membre.

:

Cette option ne fonctionnera pas si votre navigateur vide automatiquement vos cookies à sa fermeture.

Retour à la connexion

Il manque le champ Né(e) le.

Le champ Né(e) le doit être au format jj/mm/yyyy.

Il manque le choix Sexe.

Il manque le choix Origine.

Il manque la réponse Anti-bot.

La réponse Anti-bot est mauvaise.

Le Password est incorrecte.

Tous les champs ne sont pas remplis.

Tu n'es plus autorisé(e) à te connecter.

...et poursuivez l'aventure au sein de la Communauté Avatar

Afficher la zone de connexion
Messages de BackGround d'un loup < Tribu Com'Ava < Communauté
BackGround d'un loup - 1 message - Consulté 4464 fois
par Julho
#7246 - BackGround d'un loup - le 3 Mars 11 à 13h15
http://i61.servimg.com/u/f61/15/71/49/05/lumine10.jpg


Je regarde le ciel. La nuit est tombée et les trois lunes brillent de mille feux à côté de Polyphème. Elles semblent me regarder d'un œil que je dirais bien veillant.

Tseo, mon riti, allongé confortablement sur mes épaules, frotte sa petite tête sur ma joue, comme si il voulais me réconforter d'une soit disant peine. Je lui gratta le dessus de la tête, me sentant le cœur léger.

Non loin de là, Rämse'hi dort sur sa branche, tout près de mon hamac. Je ferme les yeux en regardant encore un peu la voute céleste. Quelque part dans ce tableau, se cache peut-être la planète d'où je viens, soit la Terre. J'y revois mon passé, mon arrivée sur Pandora ainsi que toutes mes aventures dont j'ai vécue jusqu'à maintenant défiler tel un film devant mes yeux. Je ne cesse de remercier Eywa pour tout ce qu'elle m'a permise d'avoir dans mon petit univers s'étant presque écrouler, sur lequel je ne tenais que sur un pied, m'accrochant du mieux que le pouvais.

Qui suis-je ? Mon nom est Julho. Je suis une de ces personnes qui on été choisie pour rester sur Pandora, une avatar. Je me suis exilée du reste du monde car j'ai honte de moi-même. Pourquoi donc ? Car je suis un loup-garou. Du fait que les humains me chassent et veulent me tuer. Je me cache donc ici. Comportement lâche je sais que trop bien, mais si je veux rester en vie, je dois prendre la seule possibilité qui s'offre à mes yeux.

Mais pour mieux me connaître, vaut mieux commencer par le commencement :...

Douloureux départ...


http://i61.servimg.com/u/f61/15/71/49/05/loup_b11.jpg


Je me souviens...je me souviens de la vie que je menais : J'étais chef de ma meute. Des loups-garous. Des loups capable de se transformer en humains. Pourquoi ? Je l'ignore. Notre meute a appris avec le temps à parler la langue des humains sur les deux formes que l'un pouvait prendre. Nos capacités intellectuelles surpassaient les simples loups.

Je me rappelle, quand je me plaçais au dessous de tous, mon poil argenté rayé doré virevoltant au vent, un vent de printemps. Le soleil faisant reluire mes yeux bruns purs que j'ai héritée de mon père. Mes muscles dû à des années d'entrainement intenses me donne ma stature : Je suis grande comme un humain de taille moyenne, ce qui différencie les loups-garous des autres sortes de canidés. Mon collier qui contient la dent de mon père pendait à mon cou. Tout en bas, ma meute. Les louveteaux s'amusant, surveillés par les adultes ou les ainés. Cette meute me faisait confiance...certaine que je pourrai les protéger contre tout....fallait savoir que non....

Puis le grand drame : Je pratiquais tranquillement les mouvements de combat sur les deux formes lorsque que j'entendis arriver deux loups adolescents à la belle course. Ils m'ont expliquer brièvement qu'ils avaient tuer des enfants humains sans le vouloir. Puis, deux seconde après, des chasseurs ont fait leur apparition, leurs fusils à la main. Je me souviens d'avoir entendu des coups de feu. Par la suite, j'ai été touchée je ne sais plus trop où. Mais je me suis évanouie à cet instant.

Je me suis réveillé quand le massacre fût terminé. Je me suis lever difficilement sur mes pattes pour voir l'affreux tableau qu'il y avait devant moi : les cadavres de ce qui avait été ma meute reposaient ça et là, le regard figé par la douleur et la peur. Je tremblait de tout mon être avant de pleurer. La lune s'étant montré, j'en ai profiter pour hurler. Souhaiter bon voyage à mes confrères.

L'idée du suicide m'était venu, mais comme j'étais une chef de meute, je me suis décidée à rester vivante, et essayer de faire ma vie ailleurs. Mais il me restait une dernière tâche avant de vraiment partir. Je creusai des fosses pour faire des tombes à mes confrères. Après avoir pleuré de rage encore quelques instants, je suis partie de cette forêt, sous ma forme humaine...



Je grimace de douleur morale en revoyant cette scène dans mon esprit. Je serre tellement les mâchoires qu'un léger filet de sang s'en écoule. L'ayant remarqué, je l'essuie du revers de ma main. Tseo s'est endormis sur mes épaules, me laissant seule dans mes pensées. J'éprouve encore une légère haine pour ces deux loups, mais ce n'était pas de leur faute. Ils adoraient jouer avec ces enfants et n'auraient jamais voulu leur faire quoi que ce soit de mal.

Je prend une grande respiration dans le but d'essayer de me calmer, même si cela n'eut presque pas l'effet voulu. Je lance un regard vers Polyphème. Sa couleur violacé brillant dans ce ciel noir me rassure et me calme un peu en même temps. Je vois voler un toruk devant elle. Je ferme les yeux, tentant de m'endormir.

Une étrange découverte



Cela ne faisait que deux heures que j'étais parmi les humains et je croyais que j'allais mourir ! C'était fou tout ces édifices émergeant de terre tel des arbres géants. Toutes ces lumières que ne cessaient de me faire mal aux yeux. L'air y était irrespirable et cela sentait presque comme un feu de bois, mais l'odeur en était le double...non même le triple !

Je découvrais également mon apparence en tant qu'humaine : J'avais les cheveux bruns qui révélaient avoir des reflets roux face à la lumière. J'avais conservé mes yeux bruns pur ainsi que mon collier contenant la dent de mon père.

Je savais plus que tout que je n'étais pas à ma place dans cet environnement. J'avais besoin de forêt, de la bonne odeur de la nature, le chant des oiseaux... bref ma liberté ! Un loup n'avait pas sa place parmi les humains. On ne pouvais presque pas voir le soleil, caché sous cet épais manteau gris-nuageux.


J'ai vécu dans cet enfer pendant environ deux semaines. Je me nourrissais de corbeaux ou bien de choses comestibles dans les poubelles. J'étais amaigrie et avait de plus en plus de la difficulté à me tenir sur mes deux jambes. Un peu de mes forces s'en allait chaque jour, me laissant présager que ma fin était tout près. Ces fichu chats de gouttières venaient me mordre durant mon sommeil, du fait que j'avais de plus en plus de blessures apparentes qui ne cessaient de s'infecter.

Un de ces jour, je me promenais sans but quand je tomba par terre. Ma respiration était pénible et chaque bouffé d'air s'avérait être un vrai supplice pour ma poitrine. J'avais le cœur en feu et me tête semblait être sur le point d'exploser. Je vis un homme se pencher sur moi, son visage affolé. Je ne le vis que quelques secondes car je m'évanouis par après.


J'avais de la difficulté à ouvrir les yeux. J'avais l'impression qu'une puissante lumière pointait droit sur moi. Tout mon corps me faisait atrocement mal. Mais où étais-je ?

J'ouvrais tranquillement un oeil, complètement désorientée. Je vis autour de moi plein de trucs étranges. J'avais l'impression d'être dans un trou d'arbre creux. Je tentais tant bien que mal de me relever, mais la douleur prenait rapidement, même trop rapidement le dessus. Je retombais sur le dos, laissant du même coup échapper une plainte sourde. Ce n'était décidément pas ma journée...

J'entendis des bruits de pas, mais la douleur me clouait sur place. Une parti d'un mur s'ouvrit sous mes yeux pour y laisser entrer un homme. Il devait avoir dans la soixantaine. Il m'aida à me relever et à m'assoir. Il me fît boire de l'eau, ce que je ne refusa point. Je pris d'énorme gorgés, m'étouffant avec la dernière. Je pris quelques secondes pour retrouver mon air pour enfin pouvoir parler : «Où...où suis-je ?»demandais-je à l'homme.
«Bien...Chez moi ! Tu t'es effondré devant ma maison. J'allais tout de même pas te laisser trainer dans la rue tout de même !»
Je ne dit point mot durant quelques instant pour essayer de me souvenir de ce qui c'était passé. Peu après une courte concentration, j'ai commencer à discuter avec l'homme. Il me parlait du "bon vieux temps", en le citant mot pour mot, tandis que moi j'écoutais. Je ne voulais point révéler que j'étais un loup-garou, j'aurais eu de gros problèmes...je n'osais même pas y penser.

Puis, il commença à parler d'une étrange planète nommé Pandora. Intriguée, je lui demandais toujours de m'en dire plus. Quand il me fit part que son fils allait justement sur Pandora, dans un voyage qui allait débuter dans deux semaines, une lumière s'était allumé dans ma tête. Elle était là ma chance de me refaire une toute nouvelle vie ! Le *hic*, c'était qu'il fallait être soi pour le projet Avatar, ou bien pour ... faire la guerre ? Je ne me souviens plus...

Quelques heures plus tard, la porte claqua. Il est descendu voir qui était-là et il est remonté quelques secondes plus tard. Il m'a présenté son fils qui allait justement travailler sur le projet Avatar. Il n'était point âgé, environ 30 ou 40 ans. J'avais énormément discuter avec lui. Il m'avait fait une promesse, et il l'a tenu.



Non, le sommeil ne viens décidément pas frapper à ma porte. Il semble que minuit est passé et je mon corps à décidé que je passerai une nuit blanche...encore une fois. Au moins la lumière des trois lunes, de Polyphème et la bioluminescence permet à mon corps de récupérer mon énergie. Et oui, un loup-garou à besoin de beaucoup d'énergie pour pouvoir se transformer. Je ne vais pas entrer dans les détails, là où plusieurs pourraient perdre le fil de mes explications. Donc je vais essayer de faire court : Mon corps se recharge la nuit, aspirant la lumière de la nuit pour pouvoir récupérer complètement. Seulement que pour récupérer en entier, il faut dormir.

Bon, peut-être qu'une petite promenade pourra m'aider à trouver le sommeil. Je dépose Tseo sur mon hamac et je part me promener dans ma clairière. Mes pas font envoler chaque fois quelques lézard-éventails. Je souris et tend la main. L'un de ses reptiles viens se poser sur elle. Je le laisse grimper tranquillement le long de mon bras. Je me mord la lèvre inférieur pour éviter de rire et du même coup le faire fuir. Une si petite bête, mais du moins magnifique.

Je souffle dessus et il prend son envol. Je souri en le voyant décoller de la sorte. Pandora est un vrai paradis et rien ne lui arrive à la cheville. J'entends les cris caractéristiques des loups-vipères. Ils sont assez loin pour ne pas que l'on les remarque, mais ils peuvent sortir de n'importe où n'importe quand. Bien que ce soit des loups, je me méfie d'eux. Mais pourtant je continu à me promener. Toutes ces couleurs et ses lumières m'épatent encore malgré le fait que je suis sur Pandora depuis très longtemps.

Monde inconnu


La lumière, enfin la lumière caressant mon visage. Vrai j'hésitais un peu à faire les premiers pas, mais le courage m'est rapidement venu. Tous ces sont me faisaient un étrange effet.
Dernière modification le 3 Juin 11 à 00h07 par Ikran tìkawng
http://i71.servimg.com/u/f71/15/71/49/05/baniar11.jpg
2 hors-sujets relatifs à ce message - Afficher/Masquer
Leytiri - le 3 Mars 11 à 18h15
Beau début de background ma Julho !
Tu as fais de gros efforts et je t'en félicite !
Hâte de lire la suite :)

Background Valide
Dernière modification le 10 Mars 11 à 13h53 par Leytiri
Julho - le 4 Mars 11 à 14h21
Irayo ma Leytiri.
- Connexion - Inscription
- pilote Avatar - Affinité Eywa : 13 - Niv. chasse : 20
Messages de BackGround d'un loup < Tribu Com'Ava < Communauté
BackGround d'un loup - 1 message - Consulté 4464 fois
-1 -1 pandora Atteindre quelle page ?