9062 messages

Nombre d'articles et de messages postés depuis l'ouverture. Les articles et messages effacés sont aussi comptabilisés.

- 12042 commentaires

Nombre de commentaires et de hors-sujets postés depuis l'ouverture. Les commentaires et hors-sujets effacés sont aussi comptabilisés.

- 573672 visites

Nombre de visite unique par IP sur 24 heures d'interval.

Entrez dans le monde Avatar de James Cameron...

Communauté Avatar de James Cameron, avec Forum Avatar pour Fan

Inscription

Clique sur "Devenir membre" pour nous rejoindre. C'est gratuit et sans publicités.

Connexion

Pour te connecter, clique sur "Tsahaylu". Si tu ne te rappel plus de ton Password (Mot de passe), n'hésite pas à en recevoir un nouveau en utilisant le lien "Password oublié ?".

Devenir membre

Le formulaire doit être intégralement complété et le règlement lu pour espérer la protection d'Eywa.

Un email valide doit être au format "votre.identifiant.mail@serveur.ext". Par exemple haeresis@communaute-avatar.fr est un email valide.

:

Le symbole bleu représente le sexe masculin alors que le symbole rose représente le sexe féminin.

:

Une date valide doit être au format "jj/mm/aaaa". Par exemple 18/07/1988 est une date de naissance valide.

:

Et toi ? Es-tu avec la nature depuis toujours ou le film t'as t-il donné envie de retourner vers elle ?

: Avatar Na'vi

En cliquant sur ce bouton vous confirmez accepter le règlement et les condition d'utilisation du site.

Ton Password est celui que tu as reçus par email sauf si tu l'as changé sur le site dans ta fiche membre.

:

Cette option ne fonctionnera pas si votre navigateur vide automatiquement vos cookies à sa fermeture.

Retour à la connexion

Il manque le champ Né(e) le.

Le champ Né(e) le doit être au format jj/mm/yyyy.

Il manque le choix Sexe.

Il manque le choix Origine.

Il manque la réponse Anti-bot.

La réponse Anti-bot est mauvaise.

Le Password est incorrecte.

Tous les champs ne sont pas remplis.

Tu n'es plus autorisé(e) à te connecter.

...et poursuivez l'aventure au sein de la Communauté Avatar

Afficher la zone de connexion
Page 1, Messages de Background d'Aketuan < Tribu Com'Ava < Communauté
Background d'Aketuan - 1 message - Consulté 3022 fois
par Aketuan
#6776 - Background d'Aketuan - le 26 Déc. 10 à 18h37
Aucun avatar
http://img703.imageshack.us/img703/3567/akepa10.png

Je me nomme Aketuan Fay'o Kitxä (la voie des morts), grand Assassin Anurai, Maitre- Dresseur de Thanator...
Une balafre traverse mon visage, s'étalant du coté droit de mon front, passant sur mon oeil et s'arrêtant sur la moitié de ma joue... Marque de reconnaissance pour mes anciens ennemis, qui écoutant les murmures circulant parmi les arbres à propos de ma sauvagerie et de ma férocité, avaient leur confirmation lorsqu'il me regardait dans les yeux. Mais alors que débutait le Grand Chagrin sur Pandora, mon Clan fut exterminé par un escadron humain et je crus être le dernier survivant. J'errai alors pendant de longues années, ruminant ma haine et nourrissant un besoin de vengeance sans égard pour ma famille et mon clan...

Des reliques de mon clan avaient été dérobées et j'étais presque certains que je les trouverais chez des sawtutes... Je parcouru alors les campements sawtutes qui existaient encore sur Pandora, faisant des ravages et laissant peu de survivants. Je retrouvai les reliques dans un petit campement d'une vingtaine de soldats et de 2 AMP un peu rouillés, dont je ne fis qu'une bouchée.

Ma tenue d'Assassin, que j'avais crée moi-même, avait un effet détonnant sur mes ennemis. J'avais découpé mon pagne dans un tissu noir volé aux humains et celui-ci couvrait la moitié de mes jambes. Le haut recouvrait une partie de mes épaules, un de mes bras et mon torse. Le tout croisé de cuir noir. Mais le plus impressionnant était sans doute mon masque, lambeau noir couvrant tout mon visage et laissant apparaître seulement les yeux, barrés de ma cicatrice. Deux renforts de poignet me couvraient les avant-bras d'où je pouvais faire apparaître deux dagues noirs recouvertes d'un poison neurotoxique. J'avais dans le dos une sarbacane enduite du même poison et pour la chasse, j'utilisais une solide lance de la taille d'un Na'vi.

J'attaquais mes ennemis seul, usants de ruses, de patience et de cruauté. Après l'avoir observé et compris son fonctionnement, je pouvais détruire totalement un camp humain en quelques heures, n'hésitant pas à massacré la presque totalité de ses occupants. Je veillais tout de même à laisser fuir quelques survivants ce qui alimentait ma réputation. Celle-ci me précédait lorsque j'attaquais les camps suivants et les sawtutes m'opposaient une résistance farouche. Un des clans que j'allais attaquer réussi à déjouer mes plans et me gardèrent captif pendant plusieurs mois : je mourrais de faim et de soif tant ces humains prenaient un malin plaisir à ne pas me nourrir, juste ce qu'il fallait pour me garder en vie et me torturer. Je tenu tout ces jours grâce a un mental d'acier et aux doux souvenirs de ma famille... J'eu pourtant un jour, l'occasion de m'échapper : les sawtutes fêtaient je-ne-sais quel événement et le liquide qu'ils appellent « alcool » coulait a flots. J'amadouai mon gardien et profitai de son ébriété pour m'évader et lui briser le cou. Je pus m'enfuir et récupérer mon équipement avant de m'écrouler de fatigue dans un repli de la forêt alentour. Je vécus dans la jungle de Pandora tandis que je récupérais mes pleines capacités et je réussi, quelques temps après, à réunir enfin les reliques de mon clan. Ma soif de vengeance paru s'apaiser alors...

Et puis, j'ai entendu des cris d'horreur, des bombardements, j'ai senti l'odeur de la mort et de la dévastation, j'ai vu les colonnes de fumées monter haut dans le ciel... Je me suis alors précipiter vers ce qu'il restait du Kelutral Omatikayas. Je vis les Na'vis s'enfuir et je croisai le corps d'un avatar abandonné. J'aurais pu le tuer mais je retins ma main au dernier instant, incapable de lui ôter la vie si cela n'engageait pas ma survie. Je plaçai donc le corps abandonné à l'abri des retombées et continua ma route... Je suivi discrètement les Omatikayas jusqu'à l'Äie verä ara'muna avec le faible espoir d'y trouver quelques uns des miens. Je restai en hauteur, les observant pleurer leurs morts et leur rendre hommage. Je restai là deux nuits écoutant leurs mélopées jusqu'à ce que j'aperçoive une grande ombre planée au dessus des Na'vis, la Dernière Ombre Chevauchée par l'avatar que j'avais croisé quelques jours auparavant : TorukMakto était de retour... Il parla aux Na'vis et enclencha le processus de révolte et de guerre contre les humains avec l'aide de plusieurs clan aux alentours. Je pris part aux préparatifs et nous nous retrouvâmes bientôt des milliers à attendre le signal de l'attaque final...

Je fis parti de l'attaque au sol a dos de pa'li. Je chevauchais aux coté d'un des Dresseur des grandes Plaines mais à peine avons-nous aperçu les AMP que nous devions détruire que le na'vi s'écroula à mes côtés. La minute d'après, ma monture s'effondrait, me roulant dessus et mon dos s'ouvrant sur une roche aiguisée... Je réussis malgré tout à me trainer jusqu'à un renfoncement dans un arbre où je perdis connaissance.

Je me suis réveillé 2 jours plus tard, allongé sur une couverture à l'Äie verä ara'muna auprès d'une soigneuse.

-Il se réveille ! souffla t'elle.
J'essayai de bouger mon corps engourdi et repris possession de chacun de mes membres. J'avais encore quelques douleurs mais je pus me relever. La soigneuse me fixa du regard et me dit :

- Vous êtes Aketuan Fay'o Kitxä. Celui qui a détruit plusieurs campements Sawtute seul... Cette cicatrice effrayante sur votre visage, c'est à cela que je vous ai reconnu. Votre réputation vous précède, où que vous alliez

Je la dévisageai un moment puis touchant mon visage et mon corps, lui répondit :

-Oui oui, c'est bien moi... Mais où est mon équipement ??Et qui a enlevé mon masque ?

-C'est moi qui est enlevé votre masque ... Et votre équipement est dans le coin là-bas près des enfants. J'ai aussi soigné votre blessure dans le dos.

- Oh non, non ! Ils ne doivent surtout pas joué avec ses armes ! Ils risqueraient de s'empoisonner s'ils les touchent ! M'inquiétais-je.
La soigneuse se leva d'un bond et éloigna les enfants des armes de l'assassin.

Je me mis à rire et regardai la soigneuse revenir vers moi.

-Merci ! Dis-je dans un sourire. Et merci aussi pour tout ce que vous avez fait pour moi...

-Ca a été un honneur pour moi de soigner un grand Guerrier comme vous ...

-Mais je ne suis pas un guerrier ... répondis-je en relevant la tête.

-Pourtant, vous ne pouvez être qu'un puissant guerrier pour que les exploits que l'on raconte sur vous soient vrais !

-Dans mon clan, on m'appelait plutôt ... Assassin !

- Un assassin !!Mais vous êtes un ...

- je suis un Anurai, oui ... Le seul survivant de mon clan exterminé par ces maudits humains...

Tous les Na'vis avaient fait silence en entendant le mot « Anurai » et avaient tourné le regard vers moi.

- Mais c'est impossible ! Cria la soigneuse. Le clan Anurai a été ravagé ... et j'ai vu ce qui reste de se clan ... il n'y a plus rien !!

-En effet c'est impossible de survivre ... Sauf si l'on est en exploration pendant que son clan se fait massacré... ! Lui répondis-je la voix pleine de douleur alors que les images de mon clan dévasté défilaient devant mes yeux.

Je me relevai et prit mes affaires. Une fois équipé, je repris le chemin qui devait me ramener à ma solitude et à ma douleur d'avoir perdu les miens. Mais une na'vie m'arrêta et me dit de me rendre au nouveau kélutral Omatikayas qui se trouvait pas très loin d'ici car une personne souhaitait me parler.

Une fois arrivé sur place, j'aperçu l'avatar que j'avais failli tuer alors que l'Arbre-Maison venait de tomber.

- Kaltxi Aketuan!Oel Ngati Kameie... Je suis Jake Sully, nouvel Olo'eyktan des Omatikayas ! C'est moi qui t'ai trouvé dans l'arbre où tu t'es évanoui !

Je gardai le silence un moment en observant cet avatar d'un oeil surpris. Comment un avatar sawtute pouvait être Olo'Eyktan...

-Jake Sully dis-tu ... Tu dois être exceptionnel et courageux, Jake Sully, pour que les Omaticayas t'ai choisi comme Chef... Maintenant je ne regrette pas te t'avoir laissé en vie ...lui dis-je en le regardant dans les yeux.

-Quoi ? Me laisser en vie ? Il ne me semble pas que nous nous soyons affrontés un jour, Aketuan ! Me répondit-il, surpris.

Je lui racontai alors comment je l'avais aperçu inconscient dans la foret près de l'ancien Kelutral et pourquoi j'avais retenu ma main meurtrière. Jake Sully posa sa main sur mon épaule et me regarda, je fis de même.

-Tu a eu l'occasion de me tuer mais tu ne l'as pas fait. Pour ca, je te remercie et salue ta vaillance Aketuan Fay'o Kitxä ... Sache que tu seras toujours le bienvenue chez les Omaticayas et que si l'envie te prend un jour de te poser, je serai fier de t'accueillir parmi nous.

Je hochai la tête et lui répondit :
-Malheureusement, ma quête continue ... Je continuerai à parcourir Pandora jusqu'à ma mort si il le faut, si je ne retrouve pas une trace de mon peuple...

-Ton peuple ... oui les Anurais ... eh bien tu ne m'as pas tout à fait laissé finir ma phrase. Si je voulais te voir et si je te proposais de rester avec nous, c'est parce que je sais qui tu es et après quoi tu cours ... Une na'vie du clan n'est pas originaire des Omaticayas, elle a été recueilli ici peut après le massacre des Anurais et nous avons toujours supposé qu'elle faisait parti de ce peuple.

Je regardai alors l'Olo'Eyktan et une lueur d'espoir s'alluma en moi. Enfin, j'allais retrouver un morceau de mon passé, enfin, j'avais à ma portée des souvenirs vivants de mon peuple ! Je n'osais y croire ...

Puis j'entendis au loin un cri de joie et je sentis quelqu'un me sauter sur le dos et m'agripper de toutes ses forces. Je sentis aussi des larmes couler de ses yeux jusqu'à ma peau ... Je baissai la tête et posa mes mains sur celle de cette na'vie encore inconnue mais pourtant si proche de moi, nos coeurs meurtris par la même blessure semblait être comme liés.

Je murmurai -Enfin ...
Une larme roula sur ma joue et je sentis la na'vie se laisser glisser puis se déplacer pour venir me faire face. Elle posa une main sur ma joue et me releva la tête. J'aperçu alors ses yeux qui me parurent si familier et je fouillai instinctivement dans mes souvenirs...

-Aketuan, je suis si heureuse de te retrouvé, tu es le même que dans mes rêves d'enfance... Tu as juste un peu changé : ton regard est plus dur, tes traits plus fermés et fiers que dans mes souvenirs...

Cette voix, ces yeux, ce visage ... elle avait grandi évidement, mais c'était bien elle ! Non seulement je retrouvais un membre de mon clan, mais je retrouvais aussi un peu de ma famille...

-Taya'Koru ! Oui Taya', c'est bien toi !

Je ne pus retenir mon émotion et la larme se transforma en torrent.

- Tu est vivante !! Et adulte ! m'exclamais-je

- Oui grand frère, j'ai bien grandi ! Mais, dis moi, ces larmes ne sont pas habituelles chez toi ...

Je levai des yeux pleins de tendresse vers ma soeur, que j'avais crue perdue pendant toutes ces années.

-J'ai peut être un coeur après tout...
Taya' me regarda en souriant.

Durant plusieurs heures, nous nous sommes baladés autour du Kelutral en se racontant toutes ces années perdues pour l'un comme pour l'autre, nous nous remémorions nos anciens souvenirs, ceux du temps où nous avions une famille, un clan, une place...

-J'ai trouvé ma place, Ake' maintenant je suis chez moi ici... Toi aussi, bientôt, tu feras parti des Omaticayas, ils t'accepteront j'en suis sur...

- Taya' Je ne suis pas sur d'en avoir envie tu sais... Cela fait tellement longtemps que je parcours le monde seul... Je ne sais pas si je veux appartenir à un clan... Mais la nuit porte conseil ! Il est temps d'aller se reposer.

Je ne lui laissai pas le temps de répliquer que je me levai et parti en direction des hamacs. Je l'entendis me suivre de près.

La communauté Omaticaya se levait en même temps que le soleil. Mais j'étais éveillé depuis longtemps lorsque les premiers se réveillaient. J'avais repéré depuis quelques jours une femelle Palulukan qui rôdait autour du clan. Mon premier Palulukan ayant été tué lors du massacre Anurai, je n'avais pas eu le coeur d'en retrouvé un autre. Mais celle-ci avait l'air de me chercher et je serais au rendez-vous !

Après plusieurs jours d'observation et de lutte acharnée, la Palulukan se plia à mes ordres, je l'appelai Ni'awtu... Je sorti malgré tout de la bataille avec une longue entaille sur le bras gauche.

Les Omaticayas se méfiaient de moi, ma bête leur faisait peur... Seul Taya me rendait visite chaque matin avant de partir en chasse.

-Elle est magnifique... me disait-elle, mourant d'envie de suivre nos coutumes Anurais et d'en apprivoiser un à son tour.

-Rien ne t'empêche d'en avoir un .... Tu peux le garder éloigner d'ici... lui répondais-je

-Non, je pense que les Omaticayas ne l'accepteraient pas... dit-elle, l'air ailleurs.

Je regardai un instant ma soeur qui avait l'air soucieuse et qui semblait me cacher quelque chose. Je lui lançai un sourire et la saluai avant de disparaitre dans la jungle accompagné de Ni'awtu.
Je l'entendis juste me crier de lui rapporter des plantes.

Ce que je fis, puisque je rentrai avec un yérik et un sac entier de plantes en tout genres. Je l'amenai à ma soeur et lui tendit le sac que je lâchai soudainement, mon bras gauche n'en supportant pas le poids.

- Ake ? Qu'est-ce qui t'arrive ?

- Rien, rien, ne t'inquiètes pas... mentis-je

Elle m'empoigna alors le bras et je poussai un hurlement de douleur. Elle souleva alors le maigre pansement que je m'étais appliqué à la va-vite et dévoila une blessure sale et infectée.

-Aketuan mais enfin pourquoi reste-tu dans cet état ?

-Ca se réparera bien tout seul...

-Bien sur que non enfin !! Viens ici, tu as besoin de mes soins.

-Quoi ? Toi, me soigner ? Tu rêves ! Je suis capable de m'occuper de ça !

-D'après ce que vois, je pense que non ! Et puis j'ai appris, je suis soigneuse, alors laisse moi réparer ca !

Je me laissai soigner par ma petite sœur en pensant que c'était l'occasion de parler avec elle de ce qui la tracassait.

-Qu'est ce que tu me caches ? lui demandais-je.

Elle me regarda puis continua son soin en gardant le silence. Puis lorsqu'elle eu finit, elle se leva et me dit :
- Il faudra que je te parles de quelque chose

Et elle partie rejoindre les autres près du foyer. J'inspectai mon bras et partis rejoindre le clan qui s'était déjà rassemblé aux côtés de Jake et Neytiri ainsi que Mo'at. Je m'assis à l'écart, à l'abri d'une branche et je vis alors ma soeur arrivée au coté d'un na'vi imposant. Elle prit la parole en me regardant du coin de l'oeil et annonça qu'elle allait s'unir à ce na'vi. Je la regardai, un sourire aux lèvres, heureux qu'elle trouve le bonheur, je me levai et me dirigeai vers elle, serra la main du na'vi et prit Taya dans mes bras.

-C'était donc ca que tu voulais me dire
Elle hocha la tête, je lui embrassai la joue et prit sa main.

-A mon tour, j'ai quelque chose à te dire... Je vais partir, ce soir... J'ai besoin de reprendre la route, je me sens comme oppressé ici. Cela n'a rien à voir avec toi mais ma liberté me manque et les obligations et les conventions du clan me pèsent... Et puis je sais que tu va bien, que tu es heureuse et que tu as quelqu'un pour prendre soin de toi... dis-je en regardant le na'vi.
Taya ne dit rien mais me regardait avec un air malheureux. J'allai, ému, rassembler mes affaires, puis, après avoir pris ma soeur contre moi, je partis sans me retourner.

Une voix désespérée m'arreta.
- Ake ! Arrête s'il te plait, tu ne peux pas partir comme ça ! me hurla ma soeur.

- Ma place n'est pas ici Taya... Et je m'en vais la cherché ! Je reviendrai te voir, je te le promets... dis-je, le coeur serré. J'aperçu Ni'awtu qui me devançait, un peu plus enfoncée dans la forêt et cela me redonna un peu d'espoir. Je ne me sentais nulle part chez moi et je le regrettais. Je n'avais plus envie d'être seul mais les règles trop strictes du clan Omaticayas étaient lourdes à supporter pour moi. Mon besoin de liberté était trop grand ! La présence de Ni'awtu me réconfortait, j'y tenais maintenant comme à la prunelle de mes yeux ! Elle serait toujours là et m'accompagnerait partout.

Je parcouru encore pendant quelques lunes la jungle de Pandora, à la recherche d'un bonheur qui m'échappait. J'éliminais les humains en travers de ma route et je m'arrêtais quelques fois dans certains clans, cherchant ma place, puis repartais. J'affrontais avec rage les dangers de la forêt cherchant en permanence une raison de me battre...

Et puis un jour de solitude plus difficile que les autres, mon chemin prit la direction du clan Omaticayas... et je croisai sur cette route un jeune clan qui attira mon attention.

Je passai quelques semaines à espionner ce clan et à en explorer les alentours afin d'en savoir plus. Cette tribu suivait les rites na'vis principaux mais avait quelque chose de différent. Pour sur, la différence était ce qui caractérisait ce clan ! Aucun d'entre eux n'était natif de ce peuple mais tous provenaient d'horizons variés : clans de tout Pandora et même pilotes Avatar ayant renoncés à la domination humaine. Même leur Olo'Eyktan était un avatar ! Chacun avait un passé plutôt difficile souvent lié a l'invasion des humains et s'était réuni ici, trouvant une nouvelle famille...

J'avais découvert une grotte cachée par une cascade non loin de l'emplacement du clan et j'en fis mon lieu de vie et un antre pour Ni'awtu durant mon observation de cette communauté étrange. L'ambiance y était particulière, comme si chacun était en apprentissage permanent et je crois que c'était le cas. Tout le monde apportait aussi un peu de ce qui faisait sa particularité et son caractère ce qui menaient parfois à des discussions plutôt animées ! Mais les règles y étaient moins strictes que dans un clan normal, laissant plus de liberté et de moyens d'expression à chacun. Les Na'vis et les Avatars partaient et revenaient comme bon leur semblaient sans aucun jugement. Je crois que c'est pour tout cela que j'ai été attiré par ce peuple...

Je me suis présenter à eux comme Aketuan sans rien révéler de plus sur mon passé. Ils m'accueillir et respectèrent mon envie de rejoindre un clan sans l'intégrer tout à fait, c'est pourquoi je continuais à rejoindre ma grotte chaque soir. J'étais présent pour ce clan, je me battais avec eux et leur apportait mes techniques lorsque nous allions à la chasse. Je m'y plaisais puisqu'ils respectaient mes besoins de liberté et ne posaient pas trop de questions... Je rendais régulièrement visite aux Omaticayas et à ma soeur puisque la Communauté ne se trouvait pas trop loin. A mon propre étonnement, je me fis des amis au sein de cette tribu et j'étais présent de plus en plus souvent. Je connus même une na'vie qui me fit connaître mes premiers émois amoureux mais elle est partit et je dus l'oublier puisqu'une autre allait envahir mes pensées...

Elle est arrivé au clan quelques temps après moi et venait du clan Omaticayas, je l'avais déjà vu mais je n'y avais pas prêté attention. Nous somme tout de suite devenu proches : elle me racontait sa difficile histoire et je lui donnais des petits bouts de moi. Nous partagions de fantastiques moments de rigolades et des partis de chasses mémorables. Je me suis rendu compte des sentiments profonds que j'avais pour elle lorsqu'un autre Na'vi la pris pour compagne...

Mais elle restait ma meilleure amie...

Pourtant au fur et à mesure que le temps passait, je me sentais de plus en plus proche d'elle, j'avais envie de passer mon temps près d'elle. Jamais moi, Aketuan Fay'o Kitxa, je n'aurais pensé ressentir ça un jour... Je lui avouai dès lors mes sentiments et elle quitta son na'vi pour me rejoindre, m'avouant alors l'amour qu'elle ressentait aussi pour moi...
Depuis, nous nous sommes unis, pour le meilleur ... Drewan, notre fils...

Mais je sais que, malgré les liens si profonds que nous avons tissés et l'amour que j'ai pour eux, malgré ce bonheur trouvé, je reste au fond de moi un esprit libre, un guerrier solitaire, un Assassin qui attend son heure...

Je remercie Maâ-Luz et Leytiri pour leur aide.
Dernière modification le 2 Jan. 11 à 16h51 par Aketuan
En cas d'absence je ne suis pas là ... si vous n'etes pas là non plus, alors il n'y a personne
6 hors-sujets relatifs à ce message - Afficher/Masquer
Leytiri - le 2 Jan. 11 à 17h15
Akitou j'adore ton BG vraiment !!!
Du trés beau travail.
J'ignorais que tu fûs si proche de mon clan d'origine...:)

Background Valide
Dernière modification le 10 Mars 11 à 14h05 par Leytiri
Aucun avatar
Aketuan - le 2 Jan. 11 à 17h20
 Leytiri à dit :
"Akitou j'adore ton BG vraiment !!!
Du trés beau travail.
J'ignorais que tu fûs si proche de mon clan d'origine...:)
"


Merci! Mais j'ai reçu une précieuse aide!!
Maintenat tu sais que je suis proche de ton ancien clan ... ;)
Kina'unil - le 2 Jan. 11 à 17h20
Background très bien écrit et très émouvant, malgré deux ou trois fautes par-ci, par-là. J'adore, c'est super ! :)
Xelloss - le 5 Jan. 11 à 23h32
Kaltxì ma Ake

Un bien beau background !


Eywa ngahu !
Maâ-Luz - le 10 Jan. 11 à 16h56
Très joli Background mon Ake...Il reflète le superbe personnage que tu est...
Hufweri'taronyu - le 5 Fév. 11 à 11h24
Vraiment très bien écrit ! L'histoire est bien expliquée, on comprend tout. Il n'y a pas beaucoup de détail, certes, mais au fond, il n'en faut pas plus.
Magnifique BG :)
- Connexion - Inscription
- Na'vi natif - Affinité Eywa : 72 - Niv. chasse : 95
Page 1, Messages de Background d'Aketuan < Tribu Com'Ava < Communauté
Background d'Aketuan - 1 message - Consulté 3022 fois
-1 -1 pandora Atteindre quelle page ?